La Chine dévoile à Hong Kong les plans de son premier avion gros porteur

La Chine a dévoilé mardi à Hong Kong les plans de son premier avion gros porteur, le C919, qui doit être prêt en 2014 et ambitionne de rivaliser avec les appareils d'Airbus et Boeing, a constaté l'AFP.

L'avionneur public chinois AVIC a présenté une maquette du C919 lors de l'Asian Aerospace, le salon international aérospatial de Hong Kong, qui se déroulait jusqu'en 2007 à Singapour.

L'avion développé par le constructeur chinois Comac (Commercial Aircraft Corporation of China) a été baptisé C919, le C désignant autant la Chine que Comac. Le premier 9 est un symbole chinois de longévité et le 19 final fait référence à ses 190 places.

"C'est la première fois que la Chine dévoile son projet devant l'industrie mondiale de l'aviation", a déclaré Richard Thiele, organisateur du salon.

Le projet s'inscrit dans la stratégie chinoise de s'attaquer au duopole des constructeurs européen Airbus et américain Boeing sur le segment des avions gros porteurs.

"Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir en comparaison avec ces +superpuissances+ de l'industrie aéronautique, telles que les Etats-Unis", a déclaré Wang Wenbin, directeur général adjoint de Comac.

Le projet C919 constituera "un symbole de la modernisation globale" de la Chine, qui jusqu'à récemment, s'était concentrée sur le développement de sa technologie aéronautique militaire.

Le nouvel appareil, qui offrira, selon les versions, entre 168 et 190 places, doit effectuer son vol inaugural en 2014 avant d'être livré dès 2016, a ajouté M. Wang.

Ce dernier a également annoncé que la Comac avait reçu commande de 208 AR-J21, le premier avion régional commercial chinois, de 70 places, qui a effectué son premier vol en novembre 2008.

Comac, filiale du groupe public China Aviation Industry Corp (AVIC), a été fondé en mai dernier conformément aux ambitions de Pékin de doter le pays d'une industrie aéronautique forte, alors que la demande en avions en Chine ces 20 prochaines années est estimée à plus de 3.000 unités.

Le président d'AVIC, Lin Zuoming, avait indiqué l'an passé que l'avionneur ambitionnait de réaliser un chiffre d'affaires de 1.000 milliards de yuans (145 milliards de dollars américains) en 2017, l'essentiel de ses débouchés provenant du marché intérieur.

Si les premiers modèles du gros porteur chinois devront encore faire appel à des moteurs étrangers, les suivants pourront être dotés de la technologie du géant asiatique, a indiqué fin août, cité par Chine Nouvelle, Wang Zhilin, directeur général adjoint d'AVIC Commercial Aircraft Engine, détenue à 40% par AVIC.

La Chine qui aimerait trouver des partenaires étrangers pour cet appareil, lancera des appels d'offres pour la fourniture de moteurs, équipements et pièces détachées, encourageant les fournisseurs étrangers retenus à former des partenariats avec des entreprises chinoises, avait indiqué en mars le chef de projet du C919, Wu Guanghui, cité par l'agence officielle chinoise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK