La Belgique neuvième parmi les paradis fiscaux

RTBF
RTBF - © RTBF

Les listes établies par l'OCDE sont tout à fait insuffisantes, car c'est surtout l'opacité générale offerte par une place financière qu'il faut examiner pour voir où se jouent non seulement la fraude fiscale mais aussi tous les mouvements illicites de capitaux.

Les paradis fiscaux ne sont pas là où on croit.

C'est l'analyse très fouillée à laquelle se sont livrés les chercheurs du réseau international pour la justice fiscale. Leur classement montre que les plus grands ne sont pas les plus vertueux. Et la Belgique y a sa place. 

Pour ces chercheurs, les listes établies après le G20 de Londres ont plutôt servi à blanchir bon nombre de juridictions qu'à vraiment démanteler leur capacité de nuisance. On a abouti à des d'accords d'information à la demande, et encore, le demandeur doit prouver qu'il a des indices de délit, alors que c'est précisément cela qu'il cherche.

En outre, tout cela ne touche en rien aux multiples montages financiers, dont le secret bancaire n'est qu'une forme, qui créent l'opacité et qui couvrent finalement toutes sortes de délits, bien au-delà de la fraude fiscale.

Et les critères établis par ces chercheurs montrent que les plus grands pourvoyeurs d'opacité ne sont pas que de lointaines îles de cocotiers donc, mais aussi des nations riches dans lesquelles des enclaves travaillent en connexion avec des juridictions satellites. John Christensen, du Tax Justice Network.

"Les pays les plus grands, les pays les plus importants dans le monde de l'opacité financière sont des membres de l'OCDE eux-mêmes. Il est clair que les paradis fiscaux les plus importants sont d'abord et surtout les Etats-Unis eux-mêmes, avec le Delaware et la Suisse, le Luxembourg, les îles Caïman, bien sûr, mais aussi Londres."

La Belgique se retrouve 9e dans ce classement. En cause le "secret bancaire fiscal" et le fait qu'elle n'a pas souscrit à l'échange automatique d'informations bancaires prévu par la Directive européenne sur l'épargne.

 

(M.S. avec Marc Molitor)

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK