La Belgique est un des pays de l'OCDE où l'écart salarial femmes-hommes est le moins marqué

Dans une usine d'assemblage de camions
4 images
Dans une usine d'assemblage de camions - © DIRK WAEM - BELGA

L'OCDE a compilé des données qui permettent d'établir un classement des pays selon différents indicateurs des politiques sociales menées, dans l'optique de "partager" la prospérité. On y apprend notamment que la Belgique est à la troisième place des pays de l'OCDE, derrière la France et la Finlande, pour ce qui est des dépenses sociales publiques en pourcentage du PIB. Et dans ce domaine, avec 29%, la Belgique est bien au-dessus de la moyenne des pays OCDE (21%).

Avoir un emploi ne signifie pas forcément avoir une bonne santé financière. Le phénomène des "travailleurs pauvres" a été mis en lumière ces dernières années et l'OCDE a tenté de le quantifier selon les chiffres les plus récents disponibles, c'est-à-dire ceux de 2015. Et, de tous les pays de l'OCDE, la Belgique est le 6ème pays où l'on trouve le moins de travailleurs pauvres (pourcentage des personnes vivant dans des ménages avec un revenu inférieur au seuil de pauvreté). Selon ce classement, les deux pays de l'OCDE où il y a le moins de travailleurs pauvres sont l'Irlande et l'Allemagne. Cela peut étonner, alors que l'exemple des "minijobs" allemands sont parfois cités comme exemple de la paupérisation grandissante des travailleurs. Il sera intéressant de refaire ce classement lorsque des chiffres plus récents seront disponibles.

Enfin, l'OCDE compare l'écart salarial entre les femmes et les hommes, selon des chiffres de 2016. Dans ce domaine, la Belgique est un des pays où l'écart est le moins marqué, à la 4ème place. L'Islande est loin derrière, à la 14ème place ; depuis le 1er janvier 2018, l'égalité salariale entre les femmes et les hommes est devenue obligatoire dans ce pays.

Consulter le document de l'OCDE "Comment se compare votre pays"

null

null

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK