La Belgique est le sixième pays riche le plus endetté du monde

La Belgique serait le sixième pays riche le plus endetté du monde
La Belgique serait le sixième pays riche le plus endetté du monde - © Tous droits réservés

Selon un classement publié par le site spécialisé 24/7 Wall St, la Belgique est le 6ème pays "développé" le plus endetté du monde (en termes de pourcentage de la dette par rapport au Produit Intérieur Brut -PIB-). On retrouve pas moins de huit membres de l’Union Européenne dans le top 10.

Il y a donc huit pays européens dans le top 10 mondial des pays "développés" les plus endettés du monde. C’est en tout cas ce qui ressort d'un classement publié par 24/7 Waal St.
 
Parmi ceux-ci, on retrouve le Royaume-Uni (10e du classement, avec une dette représentant 80,9% de son PIB), l’Allemagne (9e ; sa dette représente 81,8% de son PIB), la France (8e ; 85,4%), le Portugal (5e ; 101,6%), l’Irlande (4e ; 108,1%), l’Italie (3e ; 120,5%) et la Grèce (2e ; 168,2%).
 
Viennent compléter ce classement : les Etats-Unis (7e avec une dette de 12,8 trillions de dollars, soit 85,5% de leur PIB) et surtout le Japon, leader haut la main avec une dette représentant 233,1% de son produit intérieur brut.
 
La Belgique occupe la sixième place
 
"Tiens ? Mais il manque un sixième dans votre classement ?", me direz-vous. En effet, et ce sixième strapontin n’est occupé par nul autre que la Belgique.
 
Avec une dette qui équivaut à 97,2% de son PIB annuel et 479 milliards de dollars, selon 24/7 Wall St, notre pays occupe donc une place de choix dans la hiérarchie des pays les plus fortement endettés de la planète.
 
Attention, une dette n’est pas l’autre
 
Cependant, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives sur base de la seule présence des pays cités dans ce hit-parade.
 
S’il est un fait que la Grèce, le Portugal ou l’Irlande peinent à rassurer sur leur capacité à faire face à leur endettement (leurs indicateurs économiques étant loin du vert foncé en ce moment) d’autres pays très fortement endettés s’en sortent bien mieux.
 
Tous les pays sont donc loin d’être égaux face à leur dette publique. La nature de cette dernière et les performances économiques des pays concernés modifient considérablement les capacités des uns et des autres à faire face au fardeau de l’endettement.
 
Ainsi, si le Japon a le ratio dette publique/PIB le plus élevé du monde, il peut y faire face grâce à une économie qui, même affaiblie par les conséquences d’un tsunami dévastateur, reste très forte (le Japon reste le troisième plus gros PIB au monde), soutenue par une population assez prospère, explique 247wallst.com.
 
En outre, selon le ministre japonais des Finances, Fumihiko Igarashi, 95% des bons d’Etat sont détenus par des Japonais. Ce qui explique que malgré sa dette astronomique, le Japon puisse continuer à émettre des bons avec un taux d’intérêt bas et donc à financer sa dette publique à relativement bon marché.
 
La Grèce devrait, elle, éviter la faillite (du moins dans l’immédiat), suite à un plan d’aide européen de 130 milliards d’euros, conclu cette nuit. Mais avec un taux de chômage de près de 20% et un PIB par habitant assez bas (surtout en comparaison des autres membres de la zone euro), elle se trouve beaucoup moins bien pourvue que le Japon pour faire face à sa dette écrasante.
 
Julien Vlassenbroek
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK