La Belgique en récession : qu'est-ce que ça signifie ?

La Belgique en récession
La Belgique en récession - © RTBF

L'économie belge est entrée en récession au quatrième trimestre 2011. Techniquement, on parle de récession à partir d'au moins deux trimestres consécutifs de recul de l'activité économique.

De juillet à décembre 2011, la Belgique a produit moins de richesses : au troisième trimestre, la croissance a reculé de 0,1% et au quatrième trimestre de 0,2% . Mais notre pays est également touché par le climat de morosité qui frappe l'Europe.

Un climat de méfiance

"Nous sommes dans un climat de méfiance et l’activité décline", explique l’économiste Etienne de Callatay. De manière générale, les gens consomment moins et les entrepreneurs hésitent avant d’investir ou d’embaucher.

La récession en 2011 n'est pas aussi forte que celle de 2008-2009, mais le fait que les entreprises tournent moins a des conséquences évidentes sur l’emploi, mais pas seulement. D’après Etienne de Callatay, les difficultés budgétaires vont croître car "moins d’activité économique signifie la contraction des bases imposables, et donc moins de recettes. En termes de difficultés, il faut pointer particulièrement l’emploi et les finances publiques".   

Par ailleurs, en période de récession, les consommateurs misent plutôt, s’il le peuvent sur l’épargne plutôt que sur la consommation. Voilà qui n’aide pas non plus à faire l'économie. 

I.L. avec Jean-François Noulet

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK