La Belgique brassicole championne de l'exportation

Les bières belges championnes à l'exportation
Les bières belges championnes à l'exportation - © tvn

La Belgique championne du monde de l’exportation de bière, une première dans notre histoire commerciale.

Et la première explication de ce succès est donnée par Nathalie Poissonnier directrice générale de la Fédération des brasseries belges : "Ce qui fait notre succès depuis toujours, c’est la qualité de nos produits. Il n’y a pratiquement aucun concours au monde sans qu’une bière belge finisse sur le podium. Elles sont appréciées pour leur saveur et aussi pour leur incroyable diversité. Nous produisons plus de 1500 bières différentes ! Il y en a vraiment pour tous les goûts. Et cela séduit des publics de plus en plus larges dans le monde." Et c’est sans doute cela qui nous permet de battre des pays pourtant plus gros producteurs que la Belgique qui avec 16 millions d’hectolitres exportés bat de peu les Pays-Bas (15.8 millions) ou l’Allemagne, qui vient juste derrière. Une autre explication : le nombre de brasserie ne cesse de croître en Belgique. 43 nouvelles enseignes sont apparues en 2018. On recense aujourd’hui 304 brasseries qui à leur tour se lancent dans l’exportation.

Vive le Mondial de foot et la canicule

"La France reste, et de loin, notre principal client avec 4.5 millions d’hectolitres", souligne Nathalie Poissonnier. Nos marchés traditionnels comme les Etats-Unis ou la Chine sont cependant en recul. Il faut dire que dans ces deux pays la concurrence est rude. Rien qu’aux Etats-Unis on recense plus de 5000 brasseries qui rivalisent désormais avec les bières étrangères. Mais heureusement, il y a aussi des marchés émergents comme la Corée du sud qui importe 400.000 hectolitres ou l’Ukraine et la Russie où les ventes ont augmenté de 29%. Le Mondial de football et les exploits des Diables rouges ont dopé les ventes de bières belges dans ce pays. " Canicule oblige, les bières légères comme la pils ou les bières sans alcool ont connu aussi un succès croissant à l’étranger.

La Brasserie de Silly exporte dans… 28 pays

Mais au-delà des phénomènes de mode, l’attrait des bières artisanales belges reste entier sur la plupart des marchés. Et ce n’est pas Lionel Van der Haegen managing director de la brasserie de Silly qui dira le contraire. En quelques années le volume de ses exportations est passé de 17 à 50%. Et même à 80% pour certaines bières spéciales destinées au marché américain. Son vaste hangar regorge de casier, de fûts et de barriques. Le résultat de la production de 17 bières différentes toutes brassées ici à Silly.

Si la France reste le premier client de la brasserie comme d d’ailleurs de nombreuses bières artisanales belges, la brasserie de Silly exporte aujourd’hui dans… 28 pays. Dont l’île Maurice… Un record ! De plus en plus une nécessité économique reconnaît Lionel Van der Haegen : "la consommation de bières fortes est en recul sur le marché belge. A l’étranger par contre, elle augmente. Cela compense…"

Et à chaque continent, à chaque pays, ses préférences

"Dans les pays anglo-saxons, nous vendons surtout des bières brunes et ambrées assez fortement alcoolisées. En Asie, c’est plutôt de la Blanche ou des bières sans alcool. En France, notre plus gros client, on ira plus vers des bières fortes blondes. Avec notre gamme de produits très variée nous pouvons satisfaire tous les palais !" Les bières belges artisanales ont le vent en poupe et partent à la conquête de nouveaux marchés où notre savoir-faire se dégustera avec sagesse… ou pas !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK