La banque Triodos va financer des projets culturels en Belgique à hauteur de 50 millions d'euros

La banque Triodos va financer au cours des deux prochaines années, avec un soutien européen, des acteurs des secteurs de la culture et de la création en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne et Allemagne, à hauteur de 200 millions d'euros, dont 50 millions d'euros dans notre seul pays, a-t-on appris mardi dans un communiqué.

Concrètement, les prêts de la banque seront garantis par la Facilité de garantie des secteurs culturels et créatifs de l'Union européenne (CCS GF), une initiative soutenue par le Fonds européen pour les investissements stratégiques. Le système de garantie permet aux entrepreneurs d'accéder à des financements assortis d'un taux d'intérêt réduit ou d'exigences de garantie moindres. 

Cinéma, médias, festivals de musique, théâtre

Triodos financera ainsi "un large éventail d'initiatives, principalement axées sur l'industrie cinématographique, les médias, les écoles artistiques, les festivals de musique, les productions théâtrales et musicales".

La banque annonce avoir déjà financé deux projets en Belgique en partenariat avec le Fonds européen pour les investissements stratégiques. Il s'agit de "Quartier Libre", présenté comme "la première librairie coopérative de Bruxelles qui n'est pas seulement un lieu de vente de livres et de produits culturels, mais aussi un espace de production et de diffusion de contenus culturels". Le prêt de Triodos a permis à Quartier Libre d'ouvrir son premier "corner" Uccle. 

Ce mécanisme de garantie est un incitant important

Le projet "Le Patineur", également soutenu par ce biais, réalise de son côté des spectacles à petite échelle avec lesquels il fait la tournée des festivals de cirque et de théâtre de rue en Europe. Le Patineur monte et gère également des patinoires pop-up.

"Grâce à ce partenariat avec le Fonds européen d'investissement (FEI) Triodos pourra financer davantage d'initiatives créatives et culturelles, y compris des projets qui éprouveraient normalement des difficultés à accéder aux crédits bancaires classiques. Ce mécanisme de garantie est un incitant important, surtout dans la situation actuelle car la pandémie de Covid-19 et les confinements successifs pèsent terriblement sur le secteur culturel. Nous finançons les arts et la culture car ils contribuent à la vie en société en reliant des idées et des personnes, mais aussi en reflétant, stimulant et encourageant les changements positifs", résume le directeur de la Banque Triodos en Belgique, Thomas Van Craen.

Ce n'est pas la première collaboration de ce type entre le Fonds européen d'investissement et Triodos puisque le fonds et la banque sont déjà associés dans un partenariat en faveur des entreprises sociales.

Sur le même sujet...

Archive : JT du 24/03/2013

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK