La Banque centrale américaine se réunit entre espoir lié aux vaccins et perspectives sombres pour l'hiver

La Banque centrale américaine (Fed) donnera mercredi ses prévisions pour l'économie américaine, deux jours après les premières vaccinations contre le Covid-19 aux Etats-Unis, et pourrait agir sur les marchés obligataires pour éviter une hausse des taux à long terme.

Au cours de sa dernière réunion de 2020, la Réserve fédérale pourrait ainsi venir à la rescousse d'une économie à la peine. Si l'arrivée des vaccins permet de voir la lumière au bout du tunnel, il faudra des mois pour atteindre l'immunité collective, et en attendant, l'hiver s'annonce rude.

En effet, les cas de Covid-19 augmentent aux Etats-Unis et le Congrès ne parvient pas à trouver un accord sur les aides financières.

Fort est à parier que la Fed prolonge la maturité de ses achats de bons du Trésor, affirme une économiste à l'AFP. Détenir ces obligations pendant une période longue permet de maintenir des taux bas. Une action complémentaire qui permet d'agir à plus long terme que l'abaissement des taux, à laquelle la Fed avait eu recours en mars.

Cette réunion intervient à un moment clé: les aides fédérales qui permettent à 19 millions d'Américains de survivre arrivent à échéance au lendemain de Noël, car ces mesures expirent.

Joe Biden, qui prendra ses fonctions en janvier, a déjà indiqué qu'un plan de relance serait la priorité de sa future secrétaire au Trésor Janet Yellen, l'ancienne présidente de la Fed.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK