La 5G, c'est (presque) pour demain

Alors que le 4G n'est pas encore déployée partout en Belgique, on parle déjà de la 5G. L'opérateur Proximus va en effet réaliser ce lundi matin à Bruxelles, avec son partenaire Huawei, une démonstration de cette technologie.

Cette nouvelle génération d'internet mobile sera ultra-rapide. Elle donnera des vitesses de connexion 100 fois supérieures à celles d'aujourd'hui. On pourra transmettre jusqu'à 70 GB par seconde. Pour vous donner une idée, vous pourrez télécharger tous les épisodes des 3 saisons de House of Cards en 3 secondes.

Cela dépasse les smartphones et les tablettes

Et puis la 5G permettra aussi de mettre en réseau toute une série d'objets connectés. Car le champ d'application technologique de la 5G est beaucoup plus large que celui de la génération précédente. 

"Cela dépasse les smartphones et les tablettes telle que nous les connaissons aujourd'hui, explique Pascal Poty, expert à l'Agence wallonne du numérique. C'est un réseau au service du développement des villes intelligentes. Par exemple pour les voitures autonomes et connectées. On voit déjà aujourd'hui clairement des entreprises se positionner dans le domaine industriel sur l'utilisation de la 5G. C'est le cas du leader mondial du balisage aéroportuaire qui cherche à utiliser des solutions de monitoring et d'utilisation de ces balises en temps réel grâce à la 5G."

Pas avant 2020

Certains industriels se positionnent déjà sur la 5G alors qu'on en est encore aux balbutiements de la technologie. Il faudra bien sûr déployer tout un nouveau réseau pour cette nouvelle génération, avec des antennes beaucoup plus puissantes.

Il faudra aussi concevoir des smartphones adaptés et prévoir de nouvelles normes et de nouvelles réglementations. C'est un énorme chantier. On ne voit donc pas l'arrivée de la 5G avant 2020. Mais d'ici là tous les acteurs télécom se positionnent, qu'ils soient opérateurs ou équipementiers.

"On a une vraie course industrielle qui est lancée, confirme Pascal Poty. C'est un enjeu majeur de maîtrise industrielle. Les Etats-Unis et l'Asie font la course avec l'Europe. Celle-ci veut retrouver la place qu'elle a perdu avec la 4G. L'Europe n'a pas réussi à déployer ce réseau aussi rapidement que d'autres régions du monde. Il y a donc une course à la démonstration d'un certain nombre de pré-standard pour être les premiers."

La démonstration de Proximus ce lundi matin est une première en Belgique. La première démonstration en Europe a eu lieu au Mobile World Congress de Barcelone début 2016.

Proximus veut marquer des points en "amont" de ce développement technologie. Le leader du marché belge a annoncé la création d'un campus du futur à Bruxelles pour développer la 5G. Parce que 2020 c'est déjà demain... et ça se prépare dès aujourd'hui.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK