L'UE retire Aruba, la Barbade et les Bermudes de sa liste noire des paradis fiscaux

L'UE retire Aruba, la Barbade et les Bermudes de sa liste noire des paradis fiscaux
L'UE retire Aruba, la Barbade et les Bermudes de sa liste noire des paradis fiscaux - © Photo by Sean O. on Unsplash

Les ministres européens des Finances, réunis vendredi à Bruxelles, ont retiré de la liste noire des paradis fiscaux les îles d'Aruba (Pays-Bas) et de la Barbade (Caraïbes) ainsi que l'archipel des Bermudes (Royaume-Uni).

Cette liste, désormais réduite à 12 territoires, a été établie en décembre 2017 à la suite de plusieurs scandales, dont les Panama Papers et les LuxLeaks, qui ont poussé l'UE à faire davantage pour lutter contre l'évasion fiscale des multinationales et des riches. Elle vise à prévenir l'évasion fiscale et promouvoir la transparence fiscale, l'équité fiscale ou les normes internationales contre l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices. "La Barbade a pris des engagements à un niveau politique élevé pour répondre aux préoccupations exprimées par l'UE en ce qui concerne le remplacement de ses régimes préférentiels dommageables par une mesure à l'effet similaire, tandis qu'Aruba et les Bermudes ont à présent rempli leurs engagements", notent les grands argentiers européens. La Barbade et les Bermudes sont transférées sur la liste grise des pays et territoires ayant pris des engagements suffisants, tandis qu'Aruba est totalement supprimée des deux listes.

Les 12 noms restant sur la liste noire sont les Samoa américaines, le Belize, la Dominique, les Fidji, Guam, les Îles Marshall, Oman, le Samoa, Trinité-et-Tobago, les Émirats arabes unis, les Îles Vierges américaines et le Vanuatu.

Archives: Journal télévisé 05/12/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK