L'UE donne son feu vert à des négociations commerciales avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande

L'UE donne son feu vert à des négociations commerciales avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande
L'UE donne son feu vert à des négociations commerciales avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande - © FRANCOIS NASCIMBENI - AFP

Les Vingt-huit États membres ont donné mardi le feu vert à la Commission européenne pour ouvrir des négociations commerciales de libre-échange avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Après le Canada, le Japon, Singapour, le Vietnam, le Mexique, et alors qu'elle espère toujours conclure un accord avec le Mercosur (Amérique latine), l'Union poursuit ainsi sa stratégie d'ouverture commerciale, tandis que les Etats-Unis continuent de jouer la carte protectionniste.

Des accords commerciaux avec ces deux pays d'Océanie auront essentiellement pour but de réduire encore les barrières commerciales existantes, de supprimer les droits de douane sur les biens et d'améliorer l'accès aux services et aux marchés publics.

De nombreux secteurs concernés

Les secteurs susceptibles d'en tirer profit sont l'équipement automobile, les machines, les produits chimiques, l'industrie alimentaire et les services. Les Etats-membres soulignent aussi leur volonté de protéger l'agriculture, "en maximisant les avantages offerts par l'ouverture des marchés sans nuire aux producteurs locaux". Les mandats n'envisagent pas la libéralisation totale du commerce des produits agricoles, qui devraient bénéficier d'un traitement spécifique.

Ils prévoient en outre "les normes les plus élevées en matière de protection des travailleurs, de sécurité, d'environnement et de protection des consommateurs."

Quant à la Commission, elle a déjà publié les projets de mandat de négociation et assure que les accords seront négociés "dans la plus grande transparence". "Nous attendons des Etats-membres qu'ils maintiennent ce haut niveau de transparence", a glissé le président de la Commission Jean-Claude Juncker.

Visite sur place

La commissaire au Commerce, Cecilia Malmström, se rendra à Canberra et Wellington dans les semaines à venir pour lancer les négociations.

L'UE est le troisième partenaire commercial de l'Australie. En 2017, les échanges commerciaux bilatéraux annuels représentaient un montant de plus de 47,7 milliards d'euros, avec une balance commerciale excédentaire de plus de 21 milliards d'euros en faveur de l'UE.

Avec des échanges commerciaux bilatéraux annuels de plus de 8,7 milliards d'euros en 2017, l'UE est le deuxième partenaire commercial de la Nouvelle-Zélande, après l'Australie. Pour l'UE, les échanges commerciaux avec la Nouvelle-Zélande donnent lieu à une balance commerciale excédentaire de 1,9 milliard d'euros (en 2017), et les entreprises de l'UE détiennent dans ce pays plus de 10 milliards d'euros d'investissements étrangers directs. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK