L'opérateur télécom Dommel annonce qu'il coupera tous ses services dans 5 jours

L'opérateur télécom Dommel annonce qu'il coupera tous ses services dans 5 jours
L'opérateur télécom Dommel annonce qu'il coupera tous ses services dans 5 jours - © Tous droits réservés

L’opérateur de télécommunication Dommel/Billi mettra fin à ses services le 31 mars après de nombreuses procédures juridiques avec Proximus, qui a décidé d’arrêter de lui donner accès à son réseau.

« Nous avons rencontré un monopoleur puissant qui fait de son mieux pour restreindre l’accès au réseau téléphonique et, par extension, au haut débit via la ligne téléphonique », déplore le fournisseur d’accès dans un communiqué sur son site.

Dommel/Billi a épuisé toutes ses solutions légales et devra donc couper ses services, en commençant par ses services d’itinérance qui ne fonctionneront plus à partir d’aujourd’hui. Les lignes téléphoniques et l’accès à internet seront coupés à partir du 31 mars.

Un délai de préavis trop court

« J’ai été très surpris de recevoir de mon opérateur Dommel une lettre me disant qu’il coupait l’ensemble de ses services à la date du 1er avril 2019, dans cinq jours, explique Patrick Dooreman, médecin généraliste à Bruxelles. J’ai dû chercher un nouvel opérateur à 2 heures du matin parce qu’on a que 3 jours ouvrables ! J’en ai trouvé un, mais il faudra environ 20 jours pour que le technicien passe. Le vrai problème, c’est pour mes patients. Il y a un vrai risque de décès. »

Toutefois, ce n’est peut-être pas la fin pour Dommel/Billi qui recherche un autre fournisseur de réseau : « Nous pensons que l’utilisateur de télécommunications belge mérite un produit compétitif, bon et transparent et nous recherchons donc des fournisseurs alternatifs. Nous aurons besoin de quelques semaines pour cela, probablement moins pour le mobile ».

« Une situation prolongée de non-paiement de factures »

Selon Philip Vandormael, représentant de Dommel, Proximus aurait imposé un délai inférieur à une semaine pour informer les consommateurs. Quant à la raison de la scission, « la raison officielle de la coupure donnée par Proximus est le non-paiement de factures. Ce que Proximus ne communique toutefois pas, c’est que ces factures ont été contestées parce qu’elles utilisent les prix 'commerciaux' qui sont plus élevés que les prix réglementés (ceux que les câblo-opérateurs comme Proximus peuvent facturer aux opérateurs alternatifs, NDLR) ».

Du côté de Proximus, on confirme qu’une « notification formelle de suspension des services fournis à Alpha 11, Schedom (connu sous la marque Dommel) et Billi » a été envoyée le 17 janvier dernier. Et ce pour « manquement structurel à leurs obligations contractuelles de paiement ». « Cette décision de suspension est le résultat d’une situation prolongée de non-paiement de factures qui persiste jusqu’à présent. L’entreprise regrette que plusieurs tentatives pour parvenir à une solution négociée n’aient pas pu aboutir », précise encore Proximus.

L’entreprise télécom évoque au passage une procédure en justice qui lui a donné raison contre Dommel. « La Cour [d’appel d’Anvers] a jugé que la décision de Proximus de mettre fin au contrat est justifiée et a rejeté tous les arguments de l’autre partie. En conséquence, Proximus cessera de fournir le service à partir du 31 mars 2019. Les services de roaming de Schedom cesseront à partir du mercredi 27 mars. »

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK