L'OCDE revoit en légère baisse sa prévision de croissance mondiale pour 2021

L'OCDE a légèrement baissé mardi sa prévision de croissance mondiale pour 2021, évoquant une "reprise très inégale" selon les niveaux de soutiens publics pendant la crise et le niveau de vaccination anti-Covid des pays.

L'économie mondiale pourrait croître de 5,7% cette année, soit un recul de 0,1 point comparé aux précédentes prévisions de mai. Pour 2022 en revanche, l'activité serait un peu plus robuste qu'anticipé précédemment, à 4,5% (+0,1 point).

"La croissance économique s'est redressée cette année, grâce au vigoureux soutien des pouvoirs publics, au déploiement de vaccins efficaces et au redémarrage de nombreuses activités économiques", écrit l'OCDE.

Après une récession historique en 2020 ayant vu l'économie mondiale se contracter de 3,5%, "le PIB mondial est aujourd'hui supérieur à son niveau d'avant la pandémie", poursuit l'institution.

L'OCDE a nettement relevé sa prévision pour la zone euro, avec une croissance attendue de 5,3% cette année, contre 4,3% anticipé précédemment.

La France verrait sa croissance passer à 6,3% (+0,5 point) cette année et 4% l'an prochain (inchangé), l'Italie enregistrerait 5,9% (+1,4 point) en 2021, et l'Allemagne verrait son activité amputée de 0,4 point comparé aux prévisions de mai, à 2,9%. L'OCDE ne fournit pas de données pour la Belgique, mais la Banque nationale comptait sur une croissance de 5,5% cette année et 3,3% l'an prochain.

Les Etats-Unis voient de leur côté la prévision de croissance de l'OCDE reculer de 0,9 point, à 6,0%. Un niveau inférieur aux projections qui évoquaient en juillet une hausse du PIB de 6,7% cette année.

Moteur de l'économie mondiale, la Chine voit de son côté ses perspectives inchangées pour 2021, à 8,5%, tout comme pour 2022 à 5,8%.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK