L'Etat devra partager les dividendes de Belfius avec le MOC

Belfius, nouveau nom de Dexia Banque
Belfius, nouveau nom de Dexia Banque - © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Bien que Belfius Banque (l'ancienne Dexia Banque) soit passée à 100% dans les mains de l'Etat, ce dernier ne sera pas le seul à en tirer les dividendes. Le Mouvement ouvrier chrétien (MOC) aura aussi droit à sa part, peut-on lire vendredi dans De Tijd et l'Echo.

Le mouvement détient en effet des parts bénéficiaires, sans valeur au capital social de la banque, non-négociables ni transmissibles, mais qui donnent droit à un dividende préférentiel négocié dans une convention particulière. Rien d'illégal à cela puisque le système d'héritage de la banque Bacob puis d'Artesia est inscrit noir sur blanc dans les statuts de la banque.

En nationalisant Dexia banque devenue Belfius, l'Etat n'a pas mis fin à ce système.

Il y a cependant de quoi froncer les sourcils, estiment les quotidiens économiques. Le mouvement ouvrier chrétien a en effet toujours été très actif au sein de Dexia via la coopérative Arco notamment. Une structure en déliquescence depuis l'implosion du groupe financier et que l'Etat a dû aider pour près d'un milliard d'euros.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK