L'Espagne encore en récession au 3e trimestre, mais un peu moins fort

La récession un peu moins élevée en Espagne au 3ème trimestre
La récession un peu moins élevée en Espagne au 3ème trimestre - © AFP PHOTO/ JAVIER SORIANO

La récession s'est prolongée en Espagne au troisième trimestre, mais a été un peu moins forte, avec un recul du PIB de 0,3% contre -0,4% au trimestre précédent, selon les chiffres officiels provisoires publiés mardi.

Ce chiffre est également un peu meilleur que la prévision de la Banque d'Espagne, qui tablait sur un repli de 0,4%. Mais en rythme annuel, le PIB a reculé de 1,6% au troisième trimestre, alors que le gouvernement vise -1,5% à la fin de l'année.

La publication de ces chiffres par l'Institut national de la statistique (Ine) a été bien accueillie par la Bourse de Madrid, qui gagnait 0,83% peu après l'ouverture.

C'est toutefois le cinquième trimestre négatif de suite pour l'économie espagnole, qui a renoué fin 2011 avec la récession, moins de deux ans après en être sortie.

Le pays, quatrième économie de la zone euro où un actif sur quatre est au chômage, a enregistré au premier trimestre un recul du PIB de 0,3%, puis de 0,4% au deuxième.

Afin de réduire son lourd déficit public, l'Espagne a lancé un vaste programme de rigueur visant à récupérer 150 milliards d'euros entre 2012 et 2014, dont 39 milliards en 2013, mais selon les économistes, cette cure d'austérité repousse un peu plus la reprise économique du pays, fragilisé depuis l'éclatement de sa bulle immobilière en 2008.

"Les efforts d'assainissement budgétaire du secteur public ont eu un clair impact" sur le repli de l'économie au milieu de l'année, soulignait récemment la Banque d'Espagne.

Le gouvernement espagnol s'est déjà résigné à une nouvelle année de récession en 2013, où il table sur un recul du PIB de 0,5%.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir