L'Espagne de nouveau victime de ses taux

La bourse espagnole mercredi 11 avril
La bourse espagnole mercredi 11 avril - © EFE/Paco Campos

Beaucoup remous sur les marchés ces derniers jours : la zone euro est en ligne de mire, et en particulier le sud de l'Europe. L’Espagne semble dans le collimateur, pourquoi cette inquiétude ?

Les perspectives économiques espagnoles sont très mauvaises : récession en 2012 avec une baisse du produit intérieur brut d'1,5 % et perspective de récession encore l'année prochaine. Le chômage est gigantesque et touche 23% de la population active. Une nouvelle vague d'austérité s'abat sur le pays, avec comme conséquence cette inquiétude des marchés financiers et une hausse des taux d'intérêt pour l'Espagne comme pour l'Italie.

Frédéric Liefferinckx de la société de bourse Leleux précise que "l’Espagne et l’Italie ont de nouveau du mal à se financer à des conditions correctes. Les taux étaient apaisés depuis quelques jours, mais les taux italiens et espagnols se dirigent vers les 6%. Pour être clair, on a repris entre 15 et 20% sur ces taux".

Des taux d'intérêt sur la dette publique à 6% c'est un niveau jugé insoutenable pour les finances publiques espagnoles, surtout avec la récession. C'est aussi un danger pour le secteur bancaire qui a prêté pas mal d'argent à l'Espagne.

On constate d'ailleurs la chute en bourse du secteur bancaire -28% en 3 semaines, qui explique l'ampleur de la correction des principaux indices boursiers en Europe.

Les indices boursiers ont remonté mercredi en Europe et aux Etats-Unis, pas mal de professionnel parlent d'un rebond technique, donc provisoire.

Il est donc possible que les indices boursiers repartent à la baisse. Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'on n'en a pas fini avec la volatilité sur les marchés financiers.

M. Gassée

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK