L'énergie marémotrice n'est pas encore rentable sur l'Escaut

L'Escaut à proximité d'Anvers
L'Escaut à proximité d'Anvers - © YORICK JANSENS - BELGA

Si elle est techniquement réalisable, la conversion en électricité des mouvements de marée sur l'Escaut n'est pas encore rentable d'un point de vue économique avec les technologies actuelles, ressort-il d'une analyse effectuée par Waterwegen en Zeekanaal, l'organisme flamand des voies navigables.

Une installation de test a été placée entre Tamise (Temse) et Bornem. Elle était pourvue d'une turbine avec un axe vertical.

"Techniquement, il est possible d'obtenir de l'énergie des marées", explique Roeland Notelé, ingénieur chez Waterwegen en Zeekanaal. "Mais la quantité d'énergie que nous pouvons en tirer est trop faible par rapport à tous les coûts que cela implique". Cela rend les technologies actuelles trop onéreuses mais cette situation pourrait changer à l'avenir.

L'Escaut présente également le désavantage d'une profondeur assez faible, ce qui pousse les scientifiques et industriels intéressés par l'énergie marémotrice à se tourner vers des installations en mer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK