L'embargo de l'Europe sur le pétrole d'Iran va-t-il faire monter les prix?

Plates-formes pétrolières en Iran
Plates-formes pétrolières en Iran - © ABEDIN TAHERKENAREH (archives EPA)

Les Européens veulent forcer l'Iran à négocier sur son programme nucléaire. Mais quelles conséquences aura cet embargo sur les prix des carburants, chez nous ? Difficile à dire pour l'instant.

Les marchés internationaux donnent déjà une première indication : pas de flambée des cours du brut et au contraire, même, une certaine placidité. Les opérateurs sont comme les convoyeurs, ils attendent. Ils attendent surtout de voir quelle sera la réaction de l'Iran.

On pense évidemment à un blocage du fameux détroit d'Ormuz, vital pour l'approvisionnement du monde en pétrole. Mais le marché européen ne semble pas suffisamment important pour l'Iran, au point que ses dirigeants osent aller jusqu'à cette extrémité.

Autre élément important, l'Europe n'importe d'Iran que 5 à 6% de son pétrole et il n'y a donc pas de problème pour s'approvisionner ailleurs.

Ce sera un peu plus compliqué pour certains pays comme l'Italie, l'Espagne ou la Grèce pour qui le pétrole iranien pèse nettement plus lourd.

Ce n'est pas le cas de la Belgique.

Donc pas de vraie inquiétude pour l'instant, mais c'est certain, la situation est  tendue.

A suivre donc.

Michel Visart

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK