L'économie circulaire englobe 7,5% des emplois en Belgique

L'économie circulaire englobe 7,5% des emplois en Belgique
L'économie circulaire englobe 7,5% des emplois en Belgique - © Tous droits réservés

La Belgique compte 262.000 emplois circulaires, soit 7,5% du nombre total d'emplois, selon un rapport de la Fondation Roi Baudouin et de l'organisation Circle Economy, publié vendredi. La Région de Bruxelles-Capitale dépasse la moyenne nationale avec 8,1% d'emplois circulaires, notamment grâce à de nombreuses activités à petite échelle.

L'économie circulaire propose une alternative à l'économie linéaire du "take-make-waste" ("extraire-fabriquer-jeter"), rappellent les auteurs du rapport. Elle a pour objectif de valoriser au maximum le potentiel des ressources et matériaux pour éviter leur gaspillage, et de leur permettre d'être réintégrés dans un système qui continue à les utiliser.

Domaines des énergies renouvelables, du recyclage, du numérique

Le marché du travail circulaire concerne notamment les domaines des énergies renouvelables, de la réparation et de l'entretien, du recyclage ou encore du numérique. Il inclut par exemple les installateurs de panneaux solaires, les architectes qui conçoivent des bâtiments avec des matériaux réutilisables, les analystes de données qui surveillent l'utilisation des ressources ainsi que les gestionnaires de plateformes de covoiturage.

D'après le rapport, la Belgique dénombre 262.000 emplois circulaires: 58.000 en Région bruxelloise (8,1% du nombre total d'emplois), 148.000 en Flandre (7,5%, comme la moyenne nationale) et 56.000 en Wallonie (6,8%). Toutes les provinces affichent un taux d'emplois circulaires compris entre 5% et 9%.

Le rapport distingue par ailleurs trois types d'emplois circulaires: ceux "de base", qui veillent à l'utilisation des matières premières en circuit fermé (secteurs des énergies renouvelables, de la réparation, de la gestion des déchets entre autres), les porteurs qui forment les activités supports de cette économie (location, ingénierie, technologies numériques) ainsi que les emplois indirectement circulaires (éducation, logistique, secteur public).

Ils représentent respectivement 32%, 25% et 43% du nombre total d'emplois circulaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK