L'e-commerce en panne dans le secteur alimentaire, Wink cesse ses activités le 14 juillet

L'e-commerce en panne dans le secteur alimentaire, Wink cesse ses activités le 14 juillet
L'e-commerce en panne dans le secteur alimentaire, Wink cesse ses activités le 14 juillet - © Tous droits réservés

Dans le secteur du commerce des denrées alimentaires, l'e-commerce ne représente qu'1% de parts de marché en Belgique, affirme mercredi Cédric Antoine, le CEO de la société Wink. Confrontée à un manque de clients, la filiale du groupe Louis Delhaize et seul supermarché alimentaire 100% en ligne en Belgique cessera définitivement ses activités le 14 juillet prochain.

"Nous avons en effet pris la décision d'arrêter le projet après un peu plus de cinq ans d'activité", indique M. Antoine, confirmant des informations parues dans Gondola, L'Echo et Le Soir.

Wink était une filiale du groupe Louis Delhaize et proposait à ses clients un large assortiment de produits alimentaires, dont des produits frais. Pour faire ses courses, le client se rendait sur le site www.wink.be à partir de son ordinateur ou son smartphone et pouvait ensuite choisir, soit un point de retrait, soit une livraison à domicile. Il est encore possible de passer commande jusqu'au 14 juillet inclus, confirme le CEO.

"Wink n'existait pas dans le paysage du commerce alimentaire belge. Mais notre solution de pure player alimentaire n'a pas évolué dans les proportions attendues. L'unique raison de l'arrêt de nos activités est bien la lenteur du développement", explique Cédric Antoine.

Selon lui, celle-ci est spécifique à la structure du commerce alimentaire en Belgique, marquée par un maillage fin du territoire et de nombreux commerces de proximité. En France, où le schéma d'implantation commerciale est davantage tourné vers les grands hypermarchés, l'e-commerce alimentaire représente désormais 5% de parts de marché. "En Belgique, les habitudes n'ont pas changé et nombreux sont ceux qui avaient franchi le pas et qui sont revenus à leurs anciennes habitudes", constate le CEO.

En 2016, la société a enregistré une perte de 1,1 million d'euros pour un chiffre d'affaires de 204.000 euros. Wink Market employait 7 personnes.

Une idée présentée en vidéo en son temps

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK