L'Awex à propos de Zalando: "On est tristes, mais tout a été mis en oeuvre"

Le magasin de mode en ligne a plutôt porté son choix sur les Pays-Bas.
Le magasin de mode en ligne a plutôt porté son choix sur les Pays-Bas. - © ERIC LALMAND - BELGA

Si la déception est de mise, après la décision de Zalando de choisir les Pays-Bas, et non le Hainaut, pour l'implantation de son centre de logistique, "tout a été mis en oeuvre" pour attirer en Wallonie le géant allemand de l'e-commerce, a assuré mercredi l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers (Awex).

"Les Allemands sont les premiers à le reconnaître: tout a été mis en oeuvre. Ils étaient assez enthousiastes.", a expliqué l'administratrice générale de l'Awex, Pascale Delcomminette, évoquant quatre années de discussions, au total, avec les responsables de Zalando.

Jeholet salue le travail de l'Awex

Selon des proches du dossier interrogés par le journal L'Echo, trois éléments ont été défavorables à la candidature wallonne: le coût du travail, la législation relative au travail de nuit et le climat social en Wallonie. Mais pour Pascale Delcomminette, "par rapport aux Pays-Bas, nous étions quasi à égalité en terme de coûts salariaux, voire même un peu moins chers".

Au final, ce sont "une série de choses ont joué", comme  peut-être, la présence d'un manager hollandais parmi les responsables de Zalando...

Le ministre de l'Economie, Pierre-Yves Jeholet, a pour sa part rappelé les atouts dont disposent la Wallonie, comme sa "situation géostratégique", ses "infrastructures de qualité". Le ministre wallon a plaidé pour que l'Awex demeure et soit plus que jamais l'interlocuteur et "le point de contact" pour les investisseurs potentiels.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK