L'Argentine impose un contrôle des changes pour tenter de rassurer les marchés

De la monnaie argentine
De la monnaie argentine - © EITAN ABRAMOVICH - AFP

Le gouvernement argentin a décidé que les entreprises argentines exportatrices devraient demander l'autorisation de la Banque centrale pour acheter des devises, aux termes d'un décret officiel publié dimanche.

Ce contrôle des changes restera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2019 et fait suite à une semaine d'incertitudes sur les marchés et de forte dépréciation de la monnaie argentine.

Mercredi, l'Argentine a demandé au Fonds monétaire international (FMI) un rééchelonnement de sa dette de 57 milliards de dollars. Selon l'accord signé en 2018, les premiers remboursements doivent intervenir en 2021.

Le FMI a réagi en assurant "continuer à être aux côtés" de l'Argentine "en ces temps difficiles" et étudier le dossier. L'économie argentine, en récession depuis 2018, connaît une des inflations les plus élevées au monde (25,1% entre janvier et juillet, 54,4% sur les 12 derniers mois), une baisse de la consommation, des fermetures de commerces et une augmentation de la pauvreté (32% en 2018) et du chômage (10,1% cette année).

Le peso argentin a perdu plus de 20% depuis le 11 août et près de 70% depuis janvier 2018. La crainte principale des marchés et des Argentins eux-mêmes est désormais le défaut de paiement. En 2001, le pays, incapable de faire face aux échéances de remboursement de sa dette, avait connu le plus important défaut de paiement de l'histoire et une grave crise économique et sociale qui avait traumatisé les Argentins et les marchés financiers.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK