L'Arabie saoudite préside un G20 virtuel dominé par le coronavirus

Une photo des dirigeants du G20 est projetée sur un site historique en banlieue de la capitale saoudienne Ryad, le 20 novembre 2020
2 images
Une photo des dirigeants du G20 est projetée sur un site historique en banlieue de la capitale saoudienne Ryad, le 20 novembre 2020 - © FAYEZ NURELDINE

Un sommet virtuel du G20 s'ouvre samedi sous la présidence de l'Arabie saoudite, au milieu d'appels internationaux à des financements de ce forum, nécessaires pour juguler la pandémie de nouveau coronavirus et ses conséquences économiques dévastatrices.

Même s'il est réuni sous format virtuel, pandémie oblige, c'est la première fois qu'un pays arabe accueille un sommet des représentants des principaux pays riches et émergents.

Ce rendez-vous de deux jours intervient également alors que le G20 est critiqué pour sa réponse face à la récession mondiale et au moment où le président américain Donald Trump conteste toujours sa défaite à l'élection présidentielle du 3 novembre.

Pas de cérémonie d'ouverture en grande pompe ni d'occasion de conclure des engagements bilatéraux, le sommet est réduit cette année à de brèves sessions en ligne, qualifiées par des observateurs de "diplomatie numérique".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK