Renmans: le SETca menace de continuer à paralyser le dépôt de Londerzeel

Illustration: l'approvisionnement des boucheries Renmans sera probablement empêché ce week-end
Illustration: l'approvisionnement des boucheries Renmans sera probablement empêché ce week-end - © PHILIPPE HUGUEN

Depuis cinq heures ce vendredi matin, des travailleurs bloquent le dépôt principal de l'entreprise à Londerzeel. Les travailleurs protestent contre le licenciement pour faute grave et sans indemnités de deux délégués syndicaux. Des licenciements qu'ils qualifient d'abusifs. Ils réclament leur réintégration. Ce que refuse la direction. Le dépôt risque la paralysie pendant plusieurs jours.

"Nous exigeons la réintégration des deux délégués", a indiqué Rogerio Alho, du Setca-Centre. "Si nous n'obtenons pas la réintégration des travailleurs, notre mouvement de blocage se poursuivra."

La direction a indiqué de son côté qu'elle n'entendait pas faire marche arrière quant aux licenciements des deux délégués syndicaux de sa succursale d'Enghien. "Nous invoquons trois types de faits qui ont motivé notre décision de licencier les deux jeunes délégués syndicaux pour faute grave, sans préavis ni indemnités : des dégradations de matériel, des voies de faits et des insubordinations. Il n'est pas question d'ouvrir le dialogue avec les syndicats sur ces dossiers."

La direction de l'entreprise a également précisé que le blocage du dépôt de Londerzeel depuis vendredi matin n'affectait en rien les stocks de viande disponibles dans les succursales. "Nos magasins sont livrés en viande directement par les abattoirs. Le dépôt de Londerzeel ne livre donc pas de viande. On y prépare nos salades, nos charcuteries et nos produits traiteur. Ces trois articles pourraient, par conséquent, peut-être faire défaut par endroits", a expliqué le porte-parole de Renmans.

Ces déclarations viennent tempérer les propos du SETca qui déclarait qu'il serait "impossible aux boucheries de la chaîne de pouvoir servir leurs clients ce week-end".

Outre le fait que ce dépôt ne fournit aux magasins que la charcuterie et les services traiteurs, certains bouchers sont livrés un autre jour que le vendredi et n'auront donc aucun problème d'approvisionnement, nous a-t-on également expliqué du côté du groupe. Si le blocage se poursuit, le choix pour le consommateur devrait toutefois être limité dans toutes les boucheries dès la semaine prochaine.

Le groupe Renmans emploie 2700 personnes dans ses 300 succursales en Belgique.

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK