L'Allemagne va se prononcer sur la légalité de l'aide à la Grèce

Angela Merkel
Angela Merkel - © WOLFGANG KUMM (archives EPA)

Une décision très attendue par les 17 Etats-membres de l'Eurogroupe: la Cour constitutionnelle allemande va rendre, ce mercredi, son avis sur la légalité de l'aide à la Grèce. La chancelière Angela Merkel interviendra ensuite.

La Cour constitutionnelle de Karlsruhe ne se prononcera pas sur les aspects économiques mais elle devrait mettre des freins  à l'idée d'une gouvernance économique européenne.

Les plaignants sont cinq universitaires et un député conservateur bavarois pour qui l'aide à un pays endetté contrevient à la loi fondamentale allemande. Certains d'entre eux avaient déjà saisi la Cour de Karlsruhe en '98 contre l'introduction de l'Euro.

La Cour ne se prononcera pas sur l'aide à la Grèce mais elle pourrait prévoir des mécanismes qui garantissent que le Parlement allemand aura à se prononcer dans l'hypothèse de nouveaux plans d'aide aux Etats endettés. La question est d'actualité pour la Grèce, on le sait.  Elle pourrait se poser pour d'autres membres de la zone euro.

Angela merkel réagira rapidement à la décision de la Cour constitutionnelle allemande. Elle est elle-même en difficultés dans sa majorité et dans son parti pour ce qui est de renforcer le Fonds européen de stabilité financière. Le renforcer, cela veut dire que l'Allemagne devra y mettre 211 milliards d'euros.

Lors d'un vote à huis-clos dans les deux partis lundi, le renforcement du Fonds européen de stabilité n'a pas recueilli la majorité. Bref, en Allemagne, la réforme n'est pas gagnée. Les signaux donnés par la Cour constitutionnelle et puis par le Parlement  allemand à la fin du mois sont très attendus de tous les côtés, du côté des eurofédéralistes comme des eurosceptiques.

 

Françoise Nice

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK