L'aéroport de Bruxelles boudé par trente compagnies aériennes

Les compagnies aériennes n'apprécient pas les décisions du gestionnaire de l'aéroport.
Les compagnies aériennes n'apprécient pas les décisions du gestionnaire de l'aéroport. - © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Trente compagnies aériennes ont envoyé chacune une lettre recommandée à la société gestionnaire de l'aéroport de Bruxelles pour manifester leur mécontentement face à la non-attribution de la licence de manutention (handling) à la société Aviapartner, écrit samedi L'Echo.

Les compagnies aériennes opérant sur le tarmac bruxellois n'auraient pas apprécié que les dirigeants du gestionnaire de l'aéroport, The Brussels Airport Company (TBAC), aient laissé Aviapartner sur le carreau en accordant les licences de handling à Flightcare -déjà actif à Zaventem avec Aviapartner- et Swissport. Dans leur courrier, les compagnies demandent à l'aéroport de revoir sa position et d'attribuer une licence à Aviapartner.

En outre, le bureau d'experts BDO, désigné par le gestionnaire de l'aéroport pour faire la lumière sur la procédure d'attribution des nouvelles licences d'assistance aéroportuaire, doit en principe présenter son rapport au conseil d'administration et d'audit de TBAC le 15 septembre.

Brussels Airport Company a décidé début juin d'accorder les licences pour la manutention des bagages des passagers et de fret pour une période de sept ans à Swissport et FlightCare. Les deux sociétés évincées, Aviapartner et Menzies, contestent en justice ces décisions.

Par ailleurs, Aviapartner ne paie plus les taxes depuis juin à l'aéroport, soit 2,6 millions d'euros sur base annuelle. "Ces taxes sont illégales. Aucun autre aéroport ne demande une chose pareille", explique Laurent Levaux, CEO d'Aviapartner, dans les colonnes du journal De Tijd.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK