L'aéronautique, un fleuron porteur pour l'économie wallonne

La Sonaca est l'un de points forts wallons dans le secteur aéronautique
La Sonaca est l'un de points forts wallons dans le secteur aéronautique - © BELGA PHOTO ARCHIVES

Malgré la morosité de l'économie mondiale, il y a des entreprises qui cartonnent dans le sud du pays. C'est le cas des PME actives aussi bien dans l'aéronautique, la production de matériaux composites ou l'industrie spatiale. Des entreprises qui sont souvent à la pointe de la technologie.

Et cette bonne forme on la doit notamment à Skywin, le pôle d'excellence qui réunit une centaine d'entreprises et 25 centres de recherche. Ensemble, ils développent de nombreux projets de recherche et développement.

Résultat concret de tous ces efforts : un satellite 100 % made in Belgium.

S'il y a un seul secteur industriel wallon qui survole littéralement les autres, c'est celui de l'aéronautique. Le transport aérien mondial est en pleine expansion, 35 000 avions doivent être construits dans les années qui viennent et les entreprises wallonnes sont très bien placées pour participer à ces juteux marchés. "Les études de marché démontrent qu’il y a encore effectivement un gros potentiel au niveau du secteur aéronautique, il faut savoir simplement aujourd’hui, à titre illustratif, que tant Airbus que Boeing ont un carnet de commandes équivalent à huit ans d’activité", confie Pierre Sonvaux, président de Skywin, le pôle d'excellence aéronautique wallon.

Avec plus de 6500 emplois, le secteur a même retrouvé son niveau d'avant la crise et ne cesse de se développer. Exemple : le secteur de l'industrie spatiale où des PME belges ont décroché un marché très prometteur au Vietnam. Christian Dutilleux, administrateur général de Deltatec, ne cache pas sa fierté: "Maintenant on a même le premier satellite totalement belge qui est vendu au Vietnam et c’est vraiment une performance pour notre pays dont on peut tous être très fiers. Nous on est en charge de l’électronique de la caméra qui va prendre toutes les photos du Vietnam".

Un succès obtenu parce que le secteur a su unir ses forces pour faire face aux grandes nations aériennes. Un secteur où la concurrence est de plus en plus efficace. Pour les PME wallonnes, attention, il est donc encore trop tôt pour planer.

T.N. et Thierry Van Gulick

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK