"L'accord Bangladesh" sur la sécurité des travailleurs du textile perd des soutiens

Le nombre de signataires de la nouvelle version de "l'accord Bangladesh" sur la sécurité des travailleurs et travailleuses du textile, entré en vigueur mercredi, est en forte diminution, passant de 200 en 2013 à environ 80 aujourd'hui.

Parmi les soutiens figurent encore quelques grandes chaînes comme H&M, Inditex (Zara), C&A et Jack & Jones. En Belgique, JBC et Tex Alliance sont aussi de la partie, rapporte la plate-forme achACT.

Certaines grandes marques ne l'ont pas signé

De grands acteurs présents au Bangladesh, comme Adidas, Mango et Primark se font eux attendre.

Selon l'association, les négociations pour le renouvellement de l'accord, d'une durée de deux ans, ont été particulièrement difficiles.


►►► À lire aussi : Plusieurs marques défavorables à un accord sur la sécurité dans l'industrie du textile pointées du doigt


La première version du texte était née dans la foulée de l'accident survenu dans une usine de production de vêtements de Dhaka, qui avait fait 1100 morts et 2500 blessés. Cet accord était censé améliorer les conditions de travail des salariés de ces usines.

Archives JT du 24/04/2018 - Vêtements : achète-t-on plus "propre" ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK