KBC augmente les tarifs de ses services bancaires

Pour la première fois depuis cinq ans, la banque KBC va augmenter les tarifs de certains de ses services bancaires. Cela concerne principalement les services pour lesquels une alternative numérique existe. Les nouveaux tarifs entreront en vigueur dès le 1er septembre.

Certains coûts sont triplés

Cette augmentation est très marquée pour tous les services qui impliquent l’intervention d’un membre du personnel de la banque. Les virements papier coûteront bientôt 1,50 € soit trois fois plus qu’actuellement. Le retrait de liquide au guichet coûtera 1,50 € au lieu de 35 centimes. On peut encore citer les retraits à un distributeur d’une autre banque, ceux-ci coûteront deux fois plus cher, soit 50 centimes.

Test Achats dénonce cette augmentation brutale des frais. En privilégiant les opérations en ligne, les banques excluent de nombreuses personnes et pas uniquement les plus de 65 ans. Danièle Bovy, experte en services bancaires auprès de Test-Achats : "Les banques exigent désormais du matériel à jour, mais aussi une aisance vis-à-vis des technologies. Pourtant, il y a des personnes qui n’ont pas accès à Internet à leur domicile, qui ne sont pas à l’aise avec le numérique ou encore qui n’ont pas confiance dans le numérique", détaille-t-elle.

Le compte à vue coûte trop cher

Du côté de l’organisation de défense des consommateurs, on estime que les banques pourraient proposer des comptes gratuits pour ceux qui sont prêts à faire toutes leurs opérations eux-mêmes. Il faudrait aussi maintenir des comptes abordables. "Le compte à vue reste quelque chose qui est essentiel pour l’intégration d’une personne dans la société. Et pourtant, aujourd’hui, votre compte à vue peut vous coûter très cher, trop cher", conclut Danièle Bovy, experte en services bancaires auprès de Test-Achats.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK