Kazidomi : l'entreprise d'alimentation saine en e-commerce boostée par l'année 2020

L'an 2020 aura été marqué par une crise profonde pour notre économie. Certains secteurs et certaines entreprises ont toutefois connu une année de croissance exceptionnelle, qui ont en quelque sorte bénéficié des circonstances. Parmi elles, l'épicerie fine Kazidomi, fondrée en 2017 par Alain Étienne et Emna Everard.

L'entreprise de commerce en ligne a profité du boom du e-commerce, boosté par les confinements à répétition, décourageant les belges à sortir de chez eux mais est aussi plébiscitée car elle propose des produits sains. L'attrait pour une alimentation saine a donc lui aussi participé au bilan positif de l'entreprise. "Les gens ont vraiment pris plus de temps que d’habitude pour faire attention à eux. On s’est donc retrouvé sur deux créneaux assez porteurs, et dès le mois de mars, on a vu une ascension fulgurante au niveau des ventes", se réjouit Emna Everard, co-fondatrice de la marque.


►►► À lire aussiNetflix, événementiel, e-commerce: qui sont les gagnants et les perdants du coronavirus ?


Croissance à tous niveaux

Et elle a de quoi être positive : sur un an, les ventes de Kazidomi ont été multipliées par trois. Le nombre d'abonné a quant a lui doublé en 2020, dépassant le cap des 20.000 alors que la marque ne rassemblait que 10.000 abonnés début 2020, après moins de trois ans d'existence.

Mais pour une jeune entreprise, en pleine croissance, ce n'est pas toujours évident d’absorber une accélération des affaires aussi subite qu’inattendue. Il a donc fallu recruter, déménager l’entrepôt et repenser la logistique. "Suite à l’augmentation des volumes, il a fallu beaucoup augmenter les effectifs en logistique pour suivre la demande, pas mal de personnes aussi en service client, et on a aussi recruté plusieurs profils en marketing pour justement continuer à accélérer la croissance. Le schéma pour cette année, je pense qu’on doit presque être une cinquantaine de personnes, donc on a doublé la taille des effectifs au cours de l’année", confirme la co-fondatrice.

Les intérêts de la croissance

Ce jeudi, Kazidomi annonce aussi l’arrivée de deux nouveaux actionnaires dans son capital. Ils vont apporter six millions d’euros afin d'aider l’entreprise à se développer et à devenir bénéficiaire, même s’il est vrai que le plan d’affaires a été boosté par la croissance de 2020. Toutefois, les dirigeants de l'entreprise précisent que ces nouveaux soutiens étaient déjà prévus et ont été avancés de quelques mois. "On avait des projections qui étaient déjà assez ambitieuses, mais l’idée est d’être une entreprise saine financièrement le plus rapidement possible. On est donc en train de mettre pas mal de choses en place pour aller dans cette direction-là. On est aussi dans le business du retail, et le retail, c’est des petites marges, donc les volumes sont importants et on bénéficie très vite d’économies d’échelle. Donc, pour nous, c’est important d’atteindre une certaine taille pour pouvoir devenir profitable", précise Emna Everard.

Car pour le commerce en ligne, ce sont les volumes qui importent. Plus de gros volumes sont vendus, vous négociez de meilleurs prix auprès des fournisseurs, mais pas seulement. "Il y a d’autres coûts qu’on peut vachement réduire avec la taille. Je pense par exemple aux coûts d’envoi. Au plus on fait de gros volumes, au plus le coût par colis va baisser. Pareil pour les coûts d’emballage. Il y a énormément de choses, d’économies d’échelle de manière générale sur des business dans l’e-commerce", pointe la co-fondatrice.


►►► À lire aussiConsommation : de plus en plus de Belges choisissent l'e-commerce


Concernant le futur du commerce en ligne, auquel a profité la crise qui, on l'espère, connaîtra un jour une fin, difficile de présager quoi que ce soit. Emna Everard croit cependant à la pérennisation de son marché. Elle constate qu’énormément de gens se sont tournés vers le commerce en ligne cette année, car ils en ont découvert les avantages, à savoir un gain de temps, facilité, etc. Pour elle, c’est clair, les consommateurs vont continuer à commander abondamment en ligne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK