Jean Galler, déçu: "Nous avons essayé que Galler redevienne à 100% belge, mais ça n'a pas été possible"

Jean Galler déçu :"nous avons essayé que Galler redevienne à 100% belge, mais ça n’a pas été possible"
Jean Galler déçu :"nous avons essayé que Galler redevienne à 100% belge, mais ça n’a pas été possible" - © ALINE BRUGMANS - BELGA

C’est officiel, le chocolat Galler n’est plus belge. La famille Al Thani était déjà actionnaire majoritaire de l’entreprise Galler depuis 2011. Désormais, les Qataris sont officiellement actionnaires à 100%. Pour le fondateur de la marque, c’est une page qui se tourne mais il aurait tout de même préféré une autre issue pour son entreprise.

Il affirme ne pas être amer, mais un homme heureux. Pourtant, à bien écouter Jean Galler, il semblerait tout de même que le carré de chocolat a aujourd’hui un arrière-goût de regrets. "Nous avons essayé de racheter, afin que Galler redevienne à 100% belge, mais ça n’a pas été possible" déplore le fondateur de l’entreprise au micro de Soir première. L’homme, qui a fondé la société avec son père en 1976 s’était pourtant donné comme objectif de garder la marque sous pavillon belge, même si lui n’en était déjà plus le patron officiel depuis avril dernier. Une tentative qui se solde par un échec pour Jean Galler.  "Dans la vie on peut se donner des objectifs, mais on ne peut pas tous les atteindre. Ici, c’est un objectif que je n’ai pas su atteindre. J’ai donc préféré me retirer et faire autre chose" déclare-t-il.

Une page qui se tourne

Malgré cette pointe de déception, Jean Galler assure surtout avec aplomb que la page est tournée et qu’il est désormais temps qu’un autre livre s’ouvre, avec de nouvelles pages à écrire. Un livre, qui sera sans doute en grande partie consacré à la gastronomie avec le nouveau projet (encore secret) qu’il mijote avec son épouse. Sans un regard pour le chocolat Galler ? Sans grande inquiétude en tout cas affirme-t-il, "Depuis 42 ans, mon épouse, mes collaborateurs et moi-même travaillons à obtenir une certaine qualité, une image et il n’y a pas de raison que ça change. Galler aujourd’hui est une pépite, les nouveaux propriétaires en sont conscients. Ils vont donc surement continuer le travail comme il a été effectué jusqu’ici".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK