Interdire la pub pour les SUV ? "Les véhicules les plus lourds, ce sont les électriques, pas les SUV"

Interdire la publicité pour les SUV ? "Les véhicules les plus lourds, ce sont les électriques, pas les SUV"
Interdire la publicité pour les SUV ? "Les véhicules les plus lourds, ce sont les électriques, pas les SUV" - © Drew Angerer - AFP

"Les publicités pour les voitures, c’est comme les publicités pour la cigarette, il faut les interdire." C’est ce que réclamait ce jeudi matin sur nos antennes Inter-Environnement Wallonie, à un mois du salon de l’auto de Bruxelles. L’organisation de défense de l’environnement vise notamment la catégorie des véhicules lourds et des SUV, des véhicules qui se vendent le mieux pour l’instant. Ces "Sport Utility Vehicle" très présents sur nos routes sont pointés du doigt pour leurs émissions de CO2 et le danger qu’ils représentent lors d’une collusion avec un piéton ou un cycliste.

La suggestion d’Inter-Environnement Wallonie ne plaît évidemment pas aux importateurs. "Les voitures les plus grandes et les plus longues qui prennent le plus de place, ce sont les breaks, pas les SUV", argumente, Joost Kaesemans, directeur de la communication de la Febiac, la fédération belge et luxembourgeoise de l’automobile et du cycle.

"Pas plus dangereux qu'une berline ou qu'un break"

Il ajoute : "Les véhicules les plus lourds, ce sont les électriques, pas les SUV. Donc il faut quand même faire attention. On se cache un peu derrière une forme de carrosserie, tandis qu’à l’intérieur de ce véhicule, on retrouve les mêmes technologies, les mêmes motorisations, les mêmes systèmes antipollution."

Pour Joost Kaesemans, cette chasse aux SUV n’a pas lieu d’être. "Si je fais une analyse des crash-tests auxquels sont soumis ces véhicules-là, il n’y a aucune indication qu’un SUV de type européen, un SUV normal je dirais, soit plus dangereux qu’une berline ou qu’un break."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK