Immobilisation au sol de tous les Boeing 777 équipés du moteur en cause, après l'incident au Colorado

Immobilisation au sol de tous les Boeing 777 équipés du moeur en cause, après l'incident au Colorado
Immobilisation au sol de tous les Boeing 777 équipés du moeur en cause, après l'incident au Colorado - © MICHAEL CIAGLO - AFP

Les 128 Boeing 777 dans le monde équipés du modèle de moteur Pratt&Whitney en cause dans un spectaculaire incident de réacteur sur un appareil au-dessus du Colorado ont été immobilisés au sol, a affirmé lundi à l'AFP une porte-parole de l'avionneur.

Le constructeur américain avait "recommandé" la suspension des vols dimanche soir. Depuis, les compagnies qui opèrent ces appareils - l'américaine United Airlines, les japonaises ANA et JAL ainsi que la coréenne Asiana Airlines- ont cloué au sol les appareils en question.

L'Office national des transports et de la sécurité des États-Unis enquête également sur l'incident, au cours duquel personne n'a été blessé.


►►► À lire aussi : Etats-Unis : des débris d'avion tombent sur Denver


Un Boeing 777-220 de la compagnie United Airlines, qui venait de décoller samedi de Denver (Colorado) pour Honolulu (Hawaï) avec 231 passagers et 10 membres de l'équipage, a dû faire demi-tour en urgence après l'incendie de son réacteur droit. L'appareil a pu se poser sans encombre sur l'aéroport de Denver et aucun de ses occupants n'a été blessé.

Pendant que le Boeing regagnait l'aéroport, une pluie de débris, certains de grande taille, sont tombés sur une zone résidentielle de Broomfield, une banlieue de Denver. Personne n'a été blessé au sol, selon les autorités locales.

L'avionneur américain a connu un grave problème ces dernières années avec un autre de ses modèles, le 737 MAX. L'avion a été interdit de vol en mars 2019 après deux accidents qui avaient fait 346 morts, celui de Lion Air en Indonésie en octobre 2018 (189 morts) et celui d'Ethiopian Airlines en mars 2019 en Ethiopie (157 morts).

Après plus de 20 mois d'interdiction, une modification du logiciel de commandes de vols et la mise en place de nouveaux protocoles de formation des pilotes, l'appareil a été autorisé de nouveau à voler.

La reprise des vols commerciaux des Boeing 737 MAX a eu lieu à partir de décembre 2020, d'abord au Brésil, puis aux Etats-Unis et au Canada. Le premier vol commercial en Europe, sous les couleurs de la compagnie belge TUI fly, a eu lieu mercredi 17 février entre Bruxelles et Alicante puis Malaga, en Espagne.

Sujet du JT 21/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK