Il n'y aura bientôt plus de distributeurs de billets dans les agences des grandes banques

Il n'y aura bientôt plus de distributeurs de billets dans les grandes banques
Il n'y aura bientôt plus de distributeurs de billets dans les grandes banques - © KOSTIS NTANTAMIS - AFP

Réponse du banquier à la banquière, serait-on tenté de dire. Il y a deux mois, des banques de taille moyenne annonçaient leur intention de "mettre en commun" (externaliser) la gestion de leurs distributeurs automatiques de billets – Axa, Crelan, Vdk banque, et Argenta, entre autres. Ce sont désormais les quatre plus grandes banques actives chez nous qui font part de leur intention – assez similaire. Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC annoncent une "mise en commun" de leurs réseaux de distributeurs automatiques.

Une nouvelle structure

En réalité, les quatre grandes banques vont créer une nouvelle société – dont le nom et le futur CEO ne sont pas encore connus (comptez au plus tard début février). Et les quatre institutions seront actionnaires à parts égales de la nouvelle structure. Il y aura bien une nouvelle marque, chargée de la gestion des distributeurs concernés, un découplage complet entre le réseau d’agences bancaires et le réseau de distributeurs, qui devrait démarrer à la mi-2021. Il n’y aura bientôt plus de distributeur de billets dans les grandes banques actives en Belgique. Une situation comparable à celles de Pays-Bas depuis plusieurs années.

Moins de distributeurs ?

Cette nouvelle initiative n’implique pas nécessairement en soi une diminution du nombre de distributeurs (même si l’on sait que leur nombre ne cesse de baisser.). L’idée, c’est bien que les banques abandonnent la possession de leurs distributeurs. Pour maintenir un service de retrait en cash… tout en réduisant les coûts de gestion dudit service. Et sortir au passage de leurs bilans respectifs, les coûts liés à ces distributeurs.

Marche en ordre dispersé

Mi-novembre, AXA, CRELAN, Argenta et VDK Banque, entre autres ont annoncé une mise en commun similaireMême si les conséquences de cette marche en ordre dispersé de deux "groupes" d'acteurs ne devraient pas en soi être catastrophiques pour les clients, que le secteur bancaire n’ait pas réussi à s’accorder autour d’un seul projet de réseau de distributeur, cela fait un peu foutoir. Puisque l'on se dirige sans doute vers deux réseaux externalisés de distributeurs de cash en Belgique.

8000 distributeurs en Belgique

Il y a un peu moins de 8000 distributeurs en Belgique, c’est plus qu’il y a 20 ans et cela reste par habitant tout à fait dans la moyenne européenne. Notons cependant que depuis quatre ans, la réduction du nombre de distributeurs est bel et bien amorcée et elle s’explique d’une part par la réduction progressive des réseaux d’agences par les banques et la diminution des retraits en espèces.

On retire moins d’argent. Vraiment ?

Effectivement, si on analyse les données, nous retirons en moyenne du liquide deux fois par mois pour et, toujours en moyenne, un montant par retrait de 145 euros. Cela peut paraître beaucoup, mais le nombre de retraits est en net recul depuis 2012, et le montant total retiré par les Belges est lui aussi en diminution.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK