"Il n'y a pas de politique commune de l'énergie en Europe"

Damien Ernst (Ulg) et Jean-Pol Poncelet (Foratom)
Damien Ernst (Ulg) et Jean-Pol Poncelet (Foratom) - © Tous droits réservés

A l'occasion de la signature du traité CEE et du traité Euratom il y a tout juste 60 ans, le 25 mars 1957, 7éco s'intéresse au secteur de l'énergie en Europe. Que reste-t-il, d'abord, de ce traité qui a institué une communauté de l'énergie atomique ? Et puis surtout, depuis 60 ans, comment les différents pays membres ont-ils avancé sur le terrain énergétique ? Eh bien ils n'ont pas avancé du tout... C'est ce que disent nos invités aujourd'hui. Pour Jean-Pol Poncelet, directeur général de Foratom (l'association européenne de l'industrie de l'énergie atomique), il n'y a pas d'intégration des politiques énergétiques nationales. "Les gouvernements défendent leurs intérêts, ou leurs prétendus intérêts" dit-il.

Damien Ernst, professeur à l'Université de Liège, et spécialiste des questions énergétiques, ne dit pas autre chose : "L'Europe n'a pas réussi à construire des champions énergétiques. On a libéralisé le marché de l'électricité, mais ça a été très mal pensé". Et Jean-Pol Poncelet d'ajouter : "La capacité de mobilisation, de stimulation, de conviction de la Commission européenne est nulle sur ce sujet". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK