Holcim Belgique: procédure Renault officiellement lancée à Haccourt

Holcim: procédure Renault enclenchée
Holcim: procédure Renault enclenchée - © FABRICE COFFRINI - Belga/AFP

Syndicats et direction de Holcim Belgique se sont rencontrés jeudi après-midi pour évoquer le projet de fermeture de l'unité de broyage de Haccourt (Oupeye, province de Liège), dans le cadre du lancement de la procédure de licenciement collectif.

La direction avait annoncé lundi son intention de fermer le site, qui compte 43 travailleurs, se justifiant par une concurrence en hausse dans un marché difficile. Ce jeudi, avec les représentants des travailleurs, un calendrier a été fixé pour la suite de la procédure, à savoir la phase de questions et réponses.

"L'idée, c'est que les syndicats nous posent des questions, et éventuellement nous proposent des pistes de solutions", indique Jean Kerkhove, porte-parole de Holcim Belgique. "Le site de Haccourt est petit, il connaît des problèmes de rentabilité, de coûts fixes, de situation géographique. Le personnel est abattu, il a peu d'espoir. Nous allons néanmoins examiner toutes les pistes. Nous sommes toujours sous le choc de l'annonce de fermeture."

Du côté syndical, Pol Gilles, secrétaire régional CSC bâtiment-industrie-énergie, insiste sur le fait que "tout sera fait pour qu'un maximum de travailleurs puisse retrouver un emploi et limiter les pertes sociales."

L'entreprise fermant ses portes pour deux semaines durant les fêtes, la prochaine réunion se tiendra au mois de janvier.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK