"Hiver indien" pour l'économie belge: record de faillites au mois de septembre

En bleu l'évolution du nombre de faillites sur base annuelle, en rouge sur base de janvier à septembre.
En bleu l'évolution du nombre de faillites sur base annuelle, en rouge sur base de janvier à septembre. - © Graydon Belgium

Avec 1165 banqueroutes en septembre 2011, c'est un record absolu. Le bureau Graydon Belgium publie un rapport qu'il qualifie de catastrophique pour l'économie belge en septembre. Le précédent record datait de septembre 2010 avec 1076 cas.

Tous les indicateurs sont dans le rouge, explique le rapport de Graydon Belgium. L'année 2011 est vieille de seulement trois trimestres et l'on compte déjà 7610 entreprises belges qui ont déposé leur bilan. C'est une augmentation de 2,67% par rapport à l'an dernier.

Parmi les activités les plus touchées, les postes et courriers: dans ce petit secteur une entreprise sur 33 a périclité. Le commerce de détail, le transport routier, l'horeca et le bâtiment sont aussi mal en point: la hausse du nombre de faillites dépassent les 5%.

La Flandre s'en sort

Graydon Belgium souligne que ce sont les PME qui souffrent le plus: ce sont souvent des SPRL qui sont touchées, et malgré la hausse des faillites, il n'y a pas d'augmentation corrélative du nombre de pertes directes d'emplois. Un chiffre: 13 978 personnes ont perdu leur emploi en 9 mois cette année. 

Cela dit, les entreprises en faillite employant plus de 100 travailleurs sont aussi plus nombreuses cette année en 9 mois que sur l'ensemble de 2010 ou de 2009.

Graydon Belgium affine aussi son analyse par région: en Flandre, le nombre de faillites baisse (-2,85% par rapport aux trois premiers trimestres de 2010), alors qu'il augmente en Wallonie (+8,83%) et à Bruxelles (+6,85%).

Enfin, l'avenir semble tout sauf rose: la tendance est lourde, et le fait que les PME semblent déjà avoir puisé dans leurs réserves ne présage rien de bon.

JFH
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK