Hitachi: l'activité "disques durs" a passé la crise

RTBF
RTBF - © RTBF

L'activité des disques durs du conglomérat industriel japonais Hitachi a surmonté les difficultés de la crise et envisage l'avenir sereinement, selon une présentation de son président américain, Steve Milligan, relayée jeudi par la maison mère à Tokyo.

Hitachi Global Storage Technologies (GST), filiale dont le siège se trouve en Californie, fabrique des disques durs de divers types et tailles pour les équipements professionnels et appareils grand public.

Selon Steve Milligan, l'entreprise s'est attelée en 2008/2009 à améliorer sa rentabilité et à accélérer sa croissance, notamment par des codéveloppements et apports extérieurs.

Bien que le chiffre d'affaires ait été amoindri par la crise en 2009, l'entreprise se félicite d'avoir dans le même temps renoué avec les profits.

Au premier trimestre 2010, Hitachi GST a dégagé un bénéfice d'exploitation de 217 millions de dollars, contre une perte de 57 millions de dollars dans le même laps de temps un an auparavant, a précisé Hitachi.

Hitachi GST revendique une part de marché de 15,6% sur l'ensemble des disques durs livrés dans le monde au 4e trimestre 2009, se plaçant au troisième rang derrière les américains Seagate (31,1%) et Western Digital (30,8%).

Selon Steve Milligan, l'entreprise ne souffre pas de surcapacité de production et envisage même un regain des investissements en équipements au cours des mois à venir, en fonction de l'évolution de la demande.

Hitachi compte notamment sur une forte augmentation des commandes de disques durs de type SSD (basés sur des mémoires flash) pour serveurs professionnels, du fait de l'extension des centres de gestion de données et des services en ligne tant pour les particuliers que pour les professionnels.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK