Hausse des travailleurs d'entreprises belges actifs au niveau international

Le nombre de travailleurs actifs au niveau international chez les employeurs belges a augmenté de 25% l'année dernière malgré la crise du coronavirus, indique vendredi le spécialiste RH SD Worx. Ces entreprises veulent rester actives à l'échelle internationale pour approcher des marchés étrangers.

Cette hausse concerne aussi bien les Belges actifs au niveau international (+16%) que les travailleurs de nationalité étrangère (+34%) dans les entreprises belges.

Parmi les étrangers employés par des entreprises belges, les Français sont les plus représentés (19,8%), devant les Néerlandais (9,41%), les Japonais (8,4%), les Italiens (7,47%) et les Indiens (7,03%). La part de Britanniques continue par contre de baisser.

Télétravail

En raison de la pandémie, beaucoup de ces emplois ont néanmoins été effectués en télétravail et de nombreux employés ont pu continuer à travailler dans leur pays d'origine dans le cadre de leur emploi international. "Les autorités belges ainsi que celles de nos pays voisins ont consenti de nombreux efforts pour ne pas modifier l'imposabilité et l'assujettissement à la sécurité sociale, par le biais d'accords temporaires qui ont été réglés rapidement et qui sont encore prolongés provisoirement", ajoute Hanane El Aakel, manager international employment de SD Worx Belgique. "Une grande partie des activités internationales existantes ont ainsi pu continuer à se dérouler sans encombre, même si la mobilité internationale s'est temporairement arrêtée au début de la pandémie."

En 2020, la plupart des travailleurs de nationalité étrangère en Belgique (55%) étaient occupés en tant qu'expatriés et soumis au statut fiscal spécial de cadre étranger.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK