Grèves tournantes: fortes perturbations à la SNCB et au port d'Anvers lundi

La SNCB prévoit de fortes perturbations lundi
La SNCB prévoit de fortes perturbations lundi - © Belga

La SNCB s'attend à de fortes perturbations du trafic national et international lundi, première journée d'une série de grèves tournantes initiée par le front commun syndical. Les zones les plus touchées lundi seront Anvers, le Limbourg, le Hainaut et le Brabant wallon, mais l'entreprise ferroviaire craint des répercussions sur l'ensemble du pays. De très importantes perturbations sontégalement attendues, lundi.

"Des actions auront lieu dans le nord-est et le sud-ouest du pays. Celles-ci, de par leur répartition géographique et la configuration du réseau, risquent fortement de créer des perturbations qui pourraient avoir des répercussions au niveau national, principalement dans les provinces du Hainaut, Brabant wallon, Limbourg et Anvers", détaille la SNCB sur son site web. La SNCB conseille aux voyageurs "de ne pas compter uniquement sur les trains et de faire appel à des moyens de transports alternatifs" pour se déplacer entre dimanche soir et lundi soir.

Les voyageurs seront informés via différents canaux (site web, panneaux en gare, Twitter...). SNCB Europe, la section internationale du transport de voyageurs, prévoyait des difficultés sur ses lignes pour les quatre jours de grève (24/11, 1/12, 8/12 et 15/12). L'horaire des Thalys, Eurostar, TGV, ICE et trains Benelux sera chamboulé et des adaptations seront apportées.

A Anvers également

"Nous pensons que ce sera le chaos. La volonté de faire grève est forte", souligne Erik Quisthoudt de l'ACLVB (CGSLB) au port d'Anvers. Les syndicats appellent à manifester dans le calme.

Le local de recrutement des dockers du Cepa, mieux connu sous l'appellation "het kot" sera fermé lundi. "Vendredi, il n'y aura pas d'embauches pour lundi. Pour mardi, les recrutements de dockers se feront par téléphone", explique le porte-parole du Cepa.

Alfaport, la coupole des entreprises portuaires, redoute un accès difficile au port. "Les activités fonctionneront à un niveau très bas, c'est regrettable. Mais, nous sommes soucieux de savoir si nous pourront circuler dans le port", explique le directeur d'Alfaport, Stephan Vanfraechem. "Nous espérons que les piquets de grève ne bloqueront pas l'accès aux travailleurs volontaires et aux gens qui travaillent dans des usines Seveso où un minimum de présence doit être garanti."

Selon toutes vraisemblances, le trafic sera peu important sur l'Escaut. "Les pilotes affiliés aux syndicats feront grève et ceux qui ne le sont pas passeront au chômage technique", explique Sven Deridder, président de l'Association professionnelles des pilotes, dans le journal De Standaard.

A côté du port, les crèches communales d'Anvers seront aussi fortement touchées par la grève. "Sur les 34 crèches, deux seront ouvertes et deux autres ouvertes partiellement. Toutes les autres seront fermées", explique Wini Condic Begov, porte-parole. "Mais, la grève pourrait aussi toucher les autres crèches d'ici lundi".

A la ville d'Anvers, les guichets proposeront un service minimum. Enfin, de nombreuses écoles communales devraient être fermées.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK