Grève spontanée chez D’Ieteren, importateur de Volkswagen en Belgique

Les travailleurs de la société D’Ieteren, importatrice de Volkswagen en Belgique, ont débrayé spontanément en réaction à l’annonce faite par la direction de revenir sur les conditions salariales et de travail, indique jeudi le syndicat socialiste. Le conflit couve depuis juin déjà et les discussions menées depuis lors n’ont pas permis d’aboutir à un accord.

Le plan présenté en juin par la direction "prévoit une économie drastique sur les acquis des travailleurs négociés par le passé", dénonce le syndical socialiste.

"Après de nombreuses réunions, la direction a maintenu sa position. Cette obstination a débouché sur la fin des discussions, ce mardi 31 août", explique le syndicat. Les représentants syndicaux ont consulté les travailleurs à la fin des pourparlers et ceux-ci ont décidé de débrayer. Un piquet de grève est dressé ce jeudi devant le siège de l’entreprise, à Ixelles. Selon le syndicat, les travailleurs pourraient poursuivre cette grève "au finish".


►►► A lire aussi : Volkswagen : la marque VW ne vendra plus de moteurs à combustion en Europe d’ici 2035


Le groupe D’Ieteren a réalisé au premier semestre un bénéfice consolidé avant impôt de 288,8 millions d’euros, soit une hausse de 183% par rapport à la même période en 2020, a-t-il annoncé mercredi. Le carnet de commandes a par ailleurs atteint un niveau record.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK