Grève chez Lufthansa: 890 vols annulés ce mardi, Brussels Airport impacté

Grève de la Lufthansa: plus de 800 vols intérieurs annulés mardi
2 images
Grève de la Lufthansa: plus de 800 vols intérieurs annulés mardi - © DANIEL ROLAND

Les pilotes de Lufthansa, en conflit avec la direction sur les salaires, ont repris leur grève mardi perturbant fortement le trafic de la compagnie aérienne allemande qui a dû annuler plus de 800 vols intérieurs.

Environ 82 000 passagers sont affectés par les débrayages, a précisé Lufthansa. Le mouvement est appelé à se poursuivre au moins jusqu'à mercredi. La compagnie va devoir renoncer à assurer quelque 890 liaisons.

Le groupe avait tenté la veille de faire interdire la grève via un recours en justice. Mais le Tribunal du Travail de Munich a rejeté sa demande de référé, comme l'avait fait son homologue de Francfort une semaine plus tôt.

La compagnie avait interjeté appel de la décision du Tribunal bavarois, avant de finalement retirer sa requête, a indiqué un porte-parole à l'AFP, sans vouloir commenter davantage.

Le bras de fer entre le syndicat et la direction dure depuis avril 2014 et une issue semble très lointaine, tant les deux parties campent sur leurs positions.

Le syndicat n'a pas exclu une poursuite du mouvement, entamé mercredi dernier et qui a repris mardi après une pause de deux jours dimanche et lundi.

Impact à Brussels Airport

A Brussels Airport, des vols vers Francfort (7h05, 9h05 et 18h05), depuis Francfort (8h25, 17h25 et 22h25), vers Munich (12h20 et 17h35) et depuis Munich (10h30, 17h00, 23h20) ont été annulés mardi.

L'aéroport demande aux passagers concernés de ne pas y venir pour réserver un nouveau vol ou pour demander un remboursement, mais de contacter leur agence de voyage ou le call center de Lufthansa au numéro 070/35.30.30 (Belgique) ou +49/69.86.799.799 (international).

Revalorisation

"Il peut toujours y avoir des grèves tant que nous n'obtenons pas d'offre sur laquelle nous pouvons négocier", a déclaré un dirigeant du syndicat Jörg Handwerg dans un entretien au quotidien Süddeutsche Zeitung.

Mettant en avant l'absence d'augmentations salariales depuis plus de cinq ans, alors même que l'entreprise faisait des bénéfices, Cockpit réclame rétroactivement une revalorisation moyenne de 3,66% par an sur cette période.

Lufthansa rejette catégoriquement cette revendication. Le groupe a proposé une prime représentant 1,8 mois de salaire pour compenser l'absence de revalorisations depuis 2012, ainsi qu'une augmentation salariale de 4,4% sur deux ans, ce qu'a refusé Cockpit.

"Les 4,4% n'étaient qu'une partie d'un paquet global" qui comprenait aussi des réductions des retraites, a assuré M. Handwerg.

Lufthansa affirme payer ses pilotes largement mieux que la concurrence. Selon la direction, un co-pilote en début de carrière gagne 6550 euros bruts par mois, un commandant en fin de carrière plus de 22 000 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK