Grève chez Kone à Woluwe-Saint-Lambert en soutien à un délégué syndical licencié

Grève chez Kone à Woluwe-Saint-Lambert en soutien à un délégué syndical licencié
Grève chez Kone à Woluwe-Saint-Lambert en soutien à un délégué syndical licencié - © Tous droits réservés

Une partie du personnel de l'entreprise de maintenance d'ascenseurs Kone Belgium est entrée en grève mardi et devrait poursuivre le mouvement tout du moins mercredi, en soutien à un délégué syndical licencié, a indiqué mardi après-midi Grégory Dascotte, permanent syndical MWD-FGTB.

Entre 80 et 100 personnes, selon l'estimation syndicale, ont fait grève ce mardi, soit une large partie des techniciens qui ne sont pas partis en vacances. Un piquet non bloquant a été tenu devant l'entrée de l'entreprise à Woluwe-Saint-Lambert.

En cause, le non port de la casquette renforcée de sécurité et l'argumentation du délégué syndical licencié en réponse à l'injonction de la porter. "Il fait très chaud en salle des machines et il n'y avait pas de danger direct", soutient Grégory Dascotte. "C'est un thème qui est en plus en discussion en interne dans l'entreprise et il n'y a pas d'obligation de la porter".

Une assemblée générale a été organisée au matin. "Pour les techniciens, il est évident que cette protection n'est pas une protection idéale dans de nombreux cas et donc ils comprennent que c'est le délégué qui est visé par rapport à ce qu'il met en avant dans les réunions", continue Grégory Dascotte. "Dans le courant de la journée, on a rencontré la direction, qui estime que le refus d'obéir aux instructions représente une faute grave et que cela explique la procédure au niveau du tribunal du travail".

Face au maintien de la décision de licenciement, le mouvement de grève devrait se poursuivre mercredi.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK