Grand bruit autour de l'investissement de fonds de pension néerlandais dans Electrabel

Grand bruit autour de l'investissement de fonds de pension néerlandais dans Electrabel
Grand bruit autour de l'investissement de fonds de pension néerlandais dans Electrabel - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Les quatre fonds de pension les plus importants des Pays-Bas (ABP, Metaal en Techniek, Zorg en Welzijn, et Bouw) investissent pour près de 250 millions d'euros dans le groupe énergétique français Engie, par le biais de sa filiale Electrabel, propriétaire des centrales belges de Doel et Tihange, indique mardi le programme d'informations EenVandaag. Plusieurs partis parlent d'un investissement "indésirable".

Les fonds défendent les investissements dans Engie en soulignant la réputation verte de l'entreprise française.

Les centrales nucléaires de Doel et Tihange sont très controversées aux Pays-Bas, particulièrement dans la région frontalière. L'apparition de fissures et les arrêts temporaires ont particulièrement éveiller l'inquiétude de certains qui appellent à la fermeture des centrales belges.

Diverses factions au sein de la seconde chambre du parlement des Pays-Bas ont estimé "indésirable" que les primes de pension des Néerlandais soit investies dans des centrales nucléaires qui préoccupent déjà les habitants frontaliers, rapporte EenVandaag.

Une majorité du parlement néerlandais estime que Doel et Tihange doivent fermer.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir