"Game over": des activistes envahissent l'Apple Store de Bruxelles pour dénoncer l'évasion fiscale

Environ 80 manifestants ont envahi l’Apple Store de Bruxelles (avenue de la Toison d’Or) ce samedi 26 janvier vers midi pour demander à la multinationale de payer correctement ses impôts en Belgique. Arrivée sur place, la police a procédé à la fermeture du magasin, avant de filtrer la sortie des personnes qui se trouvaient à l'intérieur pour contrôler leur identité.

L’action était menée dans la cadre de la campagne "TAM TAM #Art23" réclamant plus de justice fiscale, quelques jours après le dépôt par la députée fédérale cdH Vanessa Matz d' une proposition de loi afin de taxer à hauteur de 3% le chiffre d’affaires des géants de l’internet aussi appelés GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple, etc…).

Tandis que des "Pac-man" attrapaient des "euros" symbolisés par des ballons, d’autres participants à l’action signifiaient à Apple que le jeu était terminé ("GAME OVER"). 

Le collectif voulait dénoncer le fait que,selon eux,  Apple a fait perdre entre 2002 et 2016 plus de 14 milliards d’euros aux États européens grâce à un mécanisme lui permettant de payer un minimum d’impôts: la multinationale ne paie ses impôts qu’en Irlande, où elle bénéficie d’un taux de 4,5 %.

"Si Apple payait ses impôts selon le taux normal de 33,99 %, pour ses activités exercées en Belgique, elle devrait payer au Trésor belge près de 500 millions d’euros pour s’acquitter de ses arriérés depuis 2002 !  À titre d’exemple, on pourrait payer avec cette somme le salaire de 10.000 infirmier(ère)s pendant un an. Une taxation juste permettrait de contribuer au  refinancement des services publics", affirme Camille, membre du collectif.  

Le collectif rappelle que les revendications pour plus de justice fiscale sont au cœur de l’action de nombreuses ONG’s et autres mouvements sociaux, comme celui des gilets jaunes. Il est selon lui "grand temps d’agir afin de rétablir l’équité devant l’impôt".
 

Taxer les géants de l'internet: une proposition de loi est sur la table pour la Belgique

C'est une question d'équité, de justice fiscale par rapport à ces entreprises du numérique, ces géants, annonce d'emblée Vanessa Matz. La députée fédérale cdH a déposé vendredi dernier une proposition de loi afin de taxer à hauteur de 3% le...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK