G. Brown et N. Sarkozy pour une régulation mondiale

RTBF
RTBF - © RTBF

Le Wall Street Journal offre à ses lecteurs une tribune étonnante ce matin. Elle est signée Nicolas Sarkozy et Gordon Brown, et elle appelle à la mise sur pied d'un pacte de régulation bancaire. La présence de l'Anglais est une véritable surprise.

Le président français et le Premier ministre britanique veulent forger un nouveau consensus mondial sur la nécessité d'encadrer et de réguler le système bancaire. Il n'est pas normal, écrivent-ils, que quand les crises se produisent, ce soient les contribuables qui paient alors que lorsque l'économie se redresse, ce sont les actionnaires ou les opérateurs financiers qui touchent les bénéfices. Les deux hommes en appellent à une taxation générale des bonus dans les banques. Les primes versées cette année sont largement redevable des aides d'Etat selon les deux hommes. Par ailleurs, Sarkozy et Brown vont plus loin : ils proposent une coordination des politiques économiques dans le monde, ce qui passe par une meilleure définition des stratégies de chacun. Le G20 pourrait devenir une chambre de réfléxion adéquate.
La signature surprise de Gordon Brown
Cette carte blanche est sans surprise, elle est dans la droite ligne de ce que Nicolas Sarkozy réclame depuis la crise fiancière. Mais ce qui est surprenant, c'est la démarche conjointe du Français et de l'Anglais : les deux hommes se disputaient encore les dernières semaines pour emporter le poste de commissaire européen au Marché intérieur. C'est Sarkozy qui a gagné en placant Michel Barnier à ce poste convoité, et il ne s'est pas privé d'y voir le triomphe des idées françaises de régulation sur la dérive de la philosphie agnlo-saxone. Des propos qui ont irrité outre-Manche, évidemment, mais Gordon Brown a manifestement passé l'éponge puisqu'il cosigne aujourd'hui cette carte blanche qui atterrira sur le bureau du président américain...

La diplomatie mondiale est affaire d'homme, ce n'est pas à Nicolas Sarkozy qu'il faut le dire.

 

Françoise Gilain

 

La carte blanche "For Global Finance, Global Regulation" de Gordon Brown et Nicolas Sarkozy peut être lue (en anglais) ici.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK