France: la justice autorise des magasins parisiens à ouvrir le dimanche

Ce dossier suscite une controverse depuis des mois en France entre les partisans du travail le jour dominical et ses adversaires, dont des syndicats.

Une partie des Français a du mal à comprendre que l'Etat empêche des gens de travailler en pleine crise et alors que le taux de chômage a atteint 10,5% au deuxième trimestre 2013 en France métropolitaine.

La décision de première instance était assortie d'une astreinte de 120000 euros par magasin et par dimanche ouvert, mais cela n'avait pas empêché les enseignes de braver l'interdiction.

La nouvelle décision "ne reste qu'une première étape", a souligné Me Richard Renaudier, avocat de Castorama. Une autre décision sur le fond est attendue le 22 novembre.

Bricorama comme Castorama jugent tous les deux que la seule façon de clore définitivement les procédures judiciaires et l'épineuse polémique autour des ouvertures dominicales serait de modifier la loi.

La loi française n'autorise les commerces à ouvrir le dimanche que sous certaines conditions : zones touristiques, périmètres de consommation exceptionnels ou encore commerces alimentaires jusqu'à la mi-journée.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK