Ford maintient la production à Genk: trois modèles à venir

Ford maintient la production de la Mondeo à Genk
2 images
Ford maintient la production de la Mondeo à Genk - © Belga

L'usine Ford de Genk ne fermera pas: elle produira la nouvelle Mondeo à partir du 14 octobre 2013, a confirmé la direction de l'usine. Elle pourrait également construire la nouvelle S-MAX et la Galaxy, d'après Luc Prenen de la CSC-Métal. Près de 5000 travailleurs sont soulagés: ils attendaient avec inquiétude l'annonce par la maison mère de Detroit, dans le Michigan, l'une ou l'autre mesure touchant ses usines européennes en surcapacité de production.

Mercredi, les syndicats de Ford Genk rencontraient Jeff Wood, le nouveau vice-président de Ford Europe. Il a confirmé les investissements à venir dès décembre dans l'usine.

"Cela nous rassure sur le fait que nous devrions également pouvoir construire la nouvelle Galaxy et la S-MAX", a annoncé Luc Prenen. Ce qui devrait probablement se faire à l'automne 2014.

La Mondéo sera produite à Genk

Mardi, la direction avait déjà confirmé aux syndicats que l'assemblage de la nouvelle Ford Mondeo se ferait à Genk, à partir d'octobre 2013.

La direction avait affirmé qu'aucune décision touchant l'avenir de l'usine limbourgeoise du constructeur n'était attendue pour le mardi 18 au soir et que les rumeurs de fermeture n'étaient que "spéculations".

C'est donc juste: la réunion au sommet à Detroit n'a pas livré de funeste nouvelle pour Ford Genk, elle s'est contentée de confirmer la date de lancement de la production de la Mondeo: ce sera bien le 14 octobre 2013 et Genk montera bien la nouvelle version de la berline à partir de cette date, a assuré Jo Declercq le porte-parole de la direction à la RTBF, une info également confirmée du côté syndical.

"Nous ne comptions pas sur le fait qu'une date précise serait avancée. Jusqu'à présent, la direction n'avait jamais laissé présager de ses intentions pour ses sites européens", a ajouté le porte-parole.

Il faudra cependant faire des économies, au niveau européen, "dans tous les sens", dit Jo Declercq, mais la bonne nouvelle, c'est que le niveau d'emploi sera maintenu à Genk.

Bouffée d'oxygène

"C'est mieux qu'espéré", ont souligné les syndicats. "Une vraie bouffée d'oxygène vu que le report n'est, cette fois, plus synonyme d'un abandon". "Le fait qu'une date ait été fixée, c'est plus que nous n'espérions", explique Rohnny Champagne de la FGTB.

"Cela nous rassure mais pas totalement", tempère Johan Lammers de la CSC, "mais il faut encore faire d'autres démarches, attendons octobre 2013, mais on est content d'avoir une date pour produire la Mondeo. Il faudra encore des investissements".

L'emploi - près de 5000 personnes - serait donc garanti "si le Galaxy et le SMax restent à Genk, alors l'emploi resterait au niveau d'aujourd'hui", estime-t-il. Sinon l'emploi et l'avenir de l'usine sont compromis, précise le syndicaliste qui rappelle que 10 000 autres travailleurs chez les sous-traitants dépendent aussi de l'usine de Genk.

Une réunion pour présenter le nouveau directeur de Ford Europe est attendue mercredi matin vers 9 heures, au cours de laquelle on devrait en savoir plus.

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK