FMI: pour réduire les dettes, il faut lutter contre "l'évasion fiscale"

Photo transmise par le FMI le 20 avril 2013 montrant une réunion du Comité monétaire et financier international à Washington
Photo transmise par le FMI le 20 avril 2013 montrant une réunion du Comité monétaire et financier international à Washington - © Stephen Jaffe

L'instance politique du Fonds monétaire international (FMI) a appelé à lutter contre l'évasion fiscale afin de renforcer la capacité de "résistance budgétaire" de la communauté internationale.

"La lutte contre l'évasion fiscale est cruciale pour contribuer à renforcer la résistance budgétaire de l'ensemble des (188) Etats-membres" du Fonds, a indiqué samedi dans un communiqué le Comité monétaire et financier international (CMFI), chargée de conseiller le FMI sur ses futures orientations.

Vendredi, à l'issue d'une réunion à Washington, les pays émergents et développés du G20 avaient appelé à s'attaquer aux racines du secret bancaire en systématisant la coopération entre pays contre l'évasion fiscale.

"Nous sommes déterminés à promouvoir la transparence dans la fiscalité et dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme", a ajouté le CMFI qui n'avait fait aucune référence à l'évasion fiscale dans son précédent communiqué, en octobre.

Sous la pression des Etats-Unis, pionniers sur le sujet, un groupe de pays européens, dont la France et l'Allemagne, vient d'appeler à intensifier la lutte contre l'évasion fiscale à l'heure où les Etats cherchent à réduire leur déficit.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK