Fermeture des restaurants et cafés en Belgique: qui va contrôler? Sur quelle base? Quelles sanctions sont prévues?

Coronavirus - Restaurants et cafés fermés jusqu'au 3 avril: "une catastrophe pour le secteur horeca"
Coronavirus - Restaurants et cafés fermés jusqu'au 3 avril: "une catastrophe pour le secteur horeca" - © Belga

Les autorités fédérales ont ordonné jeudi soir la fermeture des cafés et restaurants de samedi jusqu'au 3 avril, "une véritable catastrophe" pour le secteur. Pas question pour autant de contrevenir aux injonctions: du côté de la police, on annonce une tolérance zéro sur le respect de ces fermetures.

Qui va contrôler et quelles sanctions en cas de non-respect des règles ? L’application des mesures prises par le gouvernement se fera au niveau local.

Dans le centre-ville de Bruxelles par exemple, la police de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles veillera au bon déroulement des fermetures de cafés et restaurants, pour qu'elles se passent en toute sécurité.

Quelles sanctions?

Des sanctions administratives seront prévues en cas d’infraction.

De nombreuses réunions sont en cours dans les communes et les zones de police afin de d’organiser la mise en place de ces contrôles. Plusieurs zones de police mobilisent du personnel supplémentaire ou réorganise les services afin de faire respecter les interdictions.

 

►►► À lire aussi : toutes les mesures prises par le gouvernement fédéral pour lutter contre l'épidémie de coronavirus

►►► À lire aussi : les livreurs en première ligne face à l’épidémie de Covid-19


 

Par rapport aux fermeture imposées, ce sera " tolérance zéro " nous dit un chef de zone. Mais partout le message est le même : " on ne pourra pas mettre un policier derrière chaque citoyen, on compte sur le sens des responsabilités de chacun ".

La fédération flamande de l'horeca a, de son côté, appelé le gouvernement à mettre sur pied un fond d'urgence pour l'horeca. Elle demande également une suspension des taxes terrasse et tourisme pour l'année 2020. 

Sujet du JT du 13/03/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK